Mardi 26 janvier 2021 - 17:28

Breaking news

Assemblée nationale : les députés FCC ont de nouveau quitté la plénière pour dénoncer « l’excès de pouvoir » du bureau d'âge
Plénière de l'Assemblée nationale/ACTUALITE.CD.

Les députés nationaux membres du Front commun pour le Congo (FCC) ont une nouvelle fois dénoncé quitté la salle de plénière ce mardi 26 janvier alors que la motion de censure contre le premier ministre et son gouvernement devait être examinée. Par leur geste, les députés de la famille politique de Joseph Kabila voulaient s’opposer à ce qu’ils qualifient de violation de la constitution par le bureau d’âge que préside Christophe Mboso.

« Nous nous disons que nous ne pouvons absolument pas cautionner une telle violation de la constitution. Ils vont faire le forcing, et ce forcing là, ce n'est pas parce que tout le monde pêche, ce n'est pas parce que tout le monde corrompt que la corruption, le péché, le mal deviennent une vertu. Voilà pourquoi nous nous ne pouvons pas nous inscrire dans ce schéma, nous sortons pour que la République, la population congolaise sache que ce qui est en train d'être fait dans la salle est une violation de la constitution et nous nous ne sommes pas partant. Nous nous sommes dit, toutes les décisions ne nous engageront pas », a déclaré le député Didi Manara (PPRD).

Le FCC considère que le bureau d’âge va au-delà des prérogatives lui confiées par la Cour constitutionnelle. Les députés pro Kabila ont introduit une motion quant à ce, mais la parole ne leur a pas été accordée.

« La motion incidentielle comme le dit notre règlement intérieur est celle qui doit être examinée au début de la séance pour que la plénière puisse se prononcer sur la question principale, la question principale ici est celle qui se rapporte à la compétence du bureau d'âge. Ce dernier ne peut pas examiner, convoquer un gouvernement de la République en plein exercice. Le bureau d'âge lui-même a saisi la Cour Constitutionnelle pour solliciter un certain nombre d'avantages et la Cour Constitutionnelle s’est prononcée et a rendu son arrêt. La Cour Constitutionnelle a demandé au bureau d'âge de prescrire dans l'ordre du jour deux points à l'ordre : vider la question de la pétition contre le membre du bureau Mabunda questeur adjoint et organiser le vote et l'installation du bureau définitif. Et la Cour Constitutionnelle se référait aux articles 12 et 13 de notre règlement intérieur. Lorsque vous lisez les articles 12 et 13 du règlement intérieur, tout est clair à ce sujet. Un bureau d'âge n'a pas des compétences illimitées. Ses compétences sont prescrites et bien définies, c'est d'abord un d'examiner le règlement intérieur, et validation des mandats des députés nationaux et vote du bureau définitif », a expliqué M. Manara.

C’est la deuxième fois que les députés FCC quittent la salle de plénière. Ce mardi, le Premier ministre étant absent, la motion de censure n’a pas été examinée. L’examen est reprogrammé pour ce mercredi à 11H00.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une