RDC: « L’Union sacrée? Il ne s’agit pas d’un nouveau parti politique », Kasongo Mwema 
Félix Tshisekedi, PH. Présidence de la République

« Ces consultations visent la refondation de l’action gouvernementale autour des principes de participation à la gestion du pays. A l’issue de celles-ci , je reviendrai vers vous, dans une nouvelle adresse, pour vous faire part de mes décisions qui n’excluront aucun cas de figure », avait promis Félix Tshisekedi le 23 octobre.

Pour le Chef de l’Etat, cette série des contacts vise « à consulter les leaders politiques et sociaux  les plus représentatifs,  afin de recueillir  leurs opinions,  à l’effet de créer une union sacrée de la Nation ». 

Sur ACTUALITE.CD, Kasongo Mwema, porte-parole de Félix Tshisekedi, apporte des explications.

« L’Union sacrée, il ne s’agit pas d’un nouveau parti politique. L’Union sacrée est un problème de conscience. Nous nous reconnaissons dans une nouvelle façon de voir les choses. Nous voulons tous aller dans cette direction là pour construire le pays. Ça fait deux ans que nous patinons. Nous dépassons les limites partisanes ». 

Et d’ajouter:

« J’ai comme l’impression que beaucoup pensent que cela va être l’adhésion à un parti politique.  C’est un état d’esprit. Nous travaillons, mais nous savons que ce nous faisons, nous allons dans le même sens au lieu de passer le temps de se chamailler. » 

Et à ceux qui évoque d’autres problèmes dans l’avenir, Kasongo Mwema note: « La politique est dynamique. Chaque fois qu’on a une difficulté, on essaie de résoudre les problèmes. Ce n’est pas qu’en RDC. S’il y a encore des écueils, le Chef de l’Etat va encore faire appelle à ses compatriotes pour voir dans quelle mesure on va résoudre le problème ». 

Vous pouvez l’écouter dans cette interview réalisée par Ivan Kasongo.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une