Lundi 26 octobre 2020 - 07:36

Breaking news

RDC : une vingtaine de combattants étrangers tués dans les opérations menées par l’armée dans trois territoires du Sud-Kivu
Les militaires congolais dans la zone opérationnelle de Beni/Ph ACTUALITE.CD

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont communiqué dimanche 25 octobre le bilan mi-parcours des opérations menées depuis le 4 septembre dernier contre les combattants étrangers dans les territoires de Fizi, Mwenga et Uvira (Sud-Kivu). Au total, 27 combattants ont été tués.

Les groupes armés traqués sont les Forces nationales de libération (FNL), une rébellion burundaise active dans les hauts et moyens d'Uvira, Fizi et Mwenga.

« Les FARDC ont délogé et récupéré le quartier général des rebelles burundais FNL dirigés par Aloys Nzabampema qui était situé dans le village Naombe, territoire de Mwenga après 3 jours d'intenses combats. A ces jours le bilan de tous ces affrontements font état de  27 ennemis neutralisés, plusieurs armes et munitions récupérées par les FARDC », a dit le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole des opérations Sokola sud au Sud-Kivu.

Dans les rangs de l’armée, l’on enregistre trois morts et quatre blessés. Les FARDC ont aussi traqué les combattants rwandais du Conseil national pour le Renouveau et la Démocratie (CNRD) dans les localités Kahungwe, Kanga et Rugezi, dans la plaine de la Ruzizi.

Un autre groupe armé burundais combattu est Red Tabara. Actuellement, l'armée rassure avoir reconquis plusieurs villages dans les territoires de Mwenga forêt d'Itombwe, Fizi et dans le haut le plateau d'Uvira

Justin Mwamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une