COVID-19 en RDC: le Japon et l’UNICEF appuient la prévention dans plus de 2 000 écoles
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD

Suite à la réouverture des écoles, le gouvernement du Japon et l’UNICEF annoncent avoir renforcés les pratiques d’hygiène et d’assainissement dans 2 188 écoles assainies en RDC pour protéger les élèves, les enseignants et les communautés contre le coronavirus (COVID-19).

Plus de 880 000 élèves bénéficieront de cette aide. 

« Le coût de ce service est en moyenne de 0,31 USD par enfant et le projet prévoit l’accès à un environnement sanitaire favorable dans le contexte de la COVID-19 à plus de 880 000 élèves. A travers le Programme National Ecole’ Assainie qui a permis de certifier 2 684 écoles depuis 2008, 2 188 ont maintenu leur statut de « écoles assainies » et vont bénéficier de thermomètres, dépliants, affiches, savons et dispositifs de lavage des mains», dit un communiqué de presse conjoint du Japon et de l'UNICEF.

L’organisation des systèmes des nations unies affirme la réouverture de ces écoles sera accompagnée d’une visite de post-certification et de sensibilisation du personnel enseignant aux mesures de PCI (Ndlr: préventions et contrôle des infections) spécifiques à la COVID-19 par les autorités éducationnelles locales, selon un protocole définit par le Programme d'Éducation pour la Santé et l'Environnement (PESE) du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique.

« En RDC la plupart des écoles ont accès à au moins une des trois composantes eau, hygiène et assainissement (EHA), mais rarement toutes ces composantes sont réunies pour permettre d’effectuer la prévention et le contrôle des infections (PCI). Pour une réouverture sécurisée des écoles, il est important d’adresser ce risque de santé environnementale et assurer les mesures essentielles EHA à coût réduit », lit-on dans ce communiqué.

Pour rappel, une école assainie ayant maintenu son statut dispose déjà depuis des années des 4 normes ci-après : Au moins 80 % d’élèves ont accès à l’eau potable; Au moins 80 % d’élèves se lavent les mains avec du savon/cendre avant de manger et après avoir été aux latrines; Au moins 80 % d’élèves filles et garçons utilisent des latrines hygiéniques; et l'école est propre.

Thérèse Ntumba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une