Jeudi 17 septembre 2020 - 19:05

Breaking news

Le Parlement européen déplore le report sine die du mini-sommet de Goma
Photo droits tiers

Dans une résolution adoptée ce jeudi, le parlement européen déplore le report sine die du mini-sommet de Goma prévu initialement le 13 septembre 2020, à la suite de l’invitation de la RDC, dans le but de réunir les cinq chefs d’État de la région des Grands Lacs africains afin de discuter des moyens de rétablir la paix dans la région. Le parlement européen espère « vivement que ce sommet pourra être reprogrammé dès que possible et qu’il pourra conduire à un apaisement des tensions entre pays limitrophes ». Dans le même document, il demande aussi une coopération transfrontalière dans la région des Grands Lacs africains et la mise en place d’une stratégie régionale par les pays voisins pour lutter contre les violences et les violations des droits de l’homme en RDC.

Kinshasa n’a pas jeté l’éponge. La ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères, se bat pour obtenir l’organisation de ce mini-sommet le 20 du mois de septembre. 

La coopération sous-régionale est incontournable pour résoudre le problème sécuritaire dans l’Est de la RDC étant donné soulignent les députés européens que les violences dans cette région « sont perpétrées par des groupes armés de rebelles nationaux et étrangers, qui sont financés par le commerce de minerais et qui se battent pour l’accès à ce commerce. Le parlement européen souligne que toutes les entreprises, personnes, États ou acteurs liés à un État qui contribuent à la perpétration de tels crimes doivent être traduits en justice.

Lire aussi:

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une