Haut-Katanga : le nouveau commandant de la 22e région militaire entend mettre en place de nouvelles stratégies pour faire face à l'insécurité
Smith Gihanga commandant de la 22e région militaire

Nommé en juillet dernier à la tête de la 22e région militaire par le président de la République, le général Smith Gihanga s'est dit préoccupé par la situation sécuritaire précaire qui se vit dans la province du Haut-Katanga, précisément dans la ville de Lubumbashi. Il promet de mettre en place de nouvelles stratégies contre l'insécurité persistante dans cette région. C'était à l'occasion de sa première rencontre avec le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula.

" Nous avons rencontré le gouverneur, il nous a brossé un tableau sombre de la situation qui prévaut dans la province, dans la ville de Lubumbashi aujourd'hui. Nous allons monter des stratégies afin de relever ce défi qui nous attend " , a dit le général Smith Gihanga.

Le nouveau chef de la 22e région militaire a saisi de cette occasion pour appeler la population à faire confiance aux Forces armées de la République démocratique du Congo.

" À la population de nous faire confiance, surtout à la nouvelle équipe qui vient d'être désigné à la tête de la 22e région militaire. C'est notre mission constitutionnelle, celle de sécuriser la population et ses biens, défendre l'intégrité de notre territoire " a t-il précisé.

La province du Haut-Katanga vit une période d'insécurité marquée par le banditisme urbain. En début de la semaine, la résidence de l'opposant Moïse Katumbi a été visité, comme dans plusieurs quartiers de la ville de Lubumbashi, par des hommes armés non autrement identifié. Plusieurs voix dont les organisations de droits de l'homme ont dénoncé cette situation sécuritaire dans cette partie du pays.

José Mukendi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une