Lundi 10 août 2020 - 16:23

Breaking news

Le Ministre des Finances appelle à une nette implication des Régies financières au bon déroulement de la mission de contrôle de l’IGF
Photo ACTUALITE.CD

Le Ministre des Finances, Sele Yalaghuli, veille à ce que les missions de contrôle lancées par l’Inspection Générale des Finances ne perturbent pas la machine de mobilisation des recettes au niveau de trois principales Régies financières de la République Démocratique du Congo (RDC), à savoir la Direction des Douanes et Accises (DGDA), la Direction Générale des Impôts (DGI) et la Direction Générale des Recettes administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD). 

Pour un climat apaisé dans les régies financières, et pour que les inspecteurs de l’IGF se déploient sur le terrain, le Ministre des Finances a convié, le jeudi 6 août 2020 dans son cabinet, les Directeurs généraux des trois Régies financières et l’Inspecteur général des finances à une séance de travail. 

Au centre des échanges, l’harmonisation des points de vue et la mise au point sur la mission de l’IGF lui assignée par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi. En effet, cette mission se résume essentiellement à l’accompagnement et l’encadrement des Régies financières de manière à « optimaliser la mobilisation des recettes publiques ». L’argentier national a ainsi rappelé que l’Inspecteur général des finances a reçu mission de veiller à la traçabilité des recettes et des dépenses de l’Etat, conformément aux lois et règles en la matière.

Au cours de cette réunion, qui était également l’occasion de dissiper des malentendus et d’éclairer des zones d’ombres sur le rôle exact de l’IGF, le Ministre Sele Yalaghuli a soulevé les difficultés aussi bien endogènes qu’exogènes auxquelles sont confrontées les Régies financières dans leur travail de mobilisation des recettes. Il a proposé à ce que des solutions idoines soient trouvées de manière à ce qu’il n’y ait aucune interférence dans le travail des uns et des autres. 

Le Ministre des Finances n’a pas manqué de souligner que le Gouvernement fait face à des contraintes majeures de trésorerie en raison du faible niveau de mobilisation des recettes qui ne rencontre pas le niveau des dépenses budgétisées pour l’exercice 2020.

« La mobilisation des recettes constitue une priorité pour le Chef de l’Etat, la mission de l’IGF devra donc se dérouler dans des conditions optimales afin qu’elle aboutisse sur des recommandations pertinentes dans le but d’améliorer le niveau de mobilisation », a fait remarquer Sele Yalaghuli.

A noter que le Vice-Ministre des Finances, Junior Mata M’Elanga, a été associé à cette réunion. 

Au terme de cette rencontre, l’argentier national a insisté sur la parfaite collaboration des régies financières, placées sous la tutelle du Ministère des Finances, au travail entrepris par l’Inspecteur des Finances. Ce qui devait rassurer les uns et les autres, tout en ramenant le calme dans les rangs.

B.M

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une