RDC : les pétroliers du grand Katanga sont effectivement entrés en grève ce jeudi
Une station de carburant à Lubumbashi/Ph ACTUALITE.CD

Les sociétés pétrolières de la zone sud et membres de la fédération des entreprises du Congo (FEC) basées dans l'ex-Katanga sont entrées en grève ce jeudi pour exiger une revue à la hausse des prix du carburant.

A Lubumbashi, plusieurs stations d'essence sont  fermées. Les pompistes sont quasiment absents dans des stations. Seulement les vendeurs de carburant communément appelés Kadhafi sont visibles à quelques endroits de la ville de Lubumbashi. Ces derniers ont à cette occasion, augmenté  le prix de carburant. Le litre se négocie actuellement entre 2500 et 3000 FC au moment où les stations de carburant sont fermées. Ce qui, jusqu'à présent, n'a pas encore impacté sur le prix de transport en commun .

" Nous n'avons pas suffisamment de réserves pour résister au-delà de deux jours et maintenir les mêmes prix de transport en commun ", a dit un chauffeur rencontré ce jeudi non loin de la station total au niveau de l'arrêt camp Vangu.

A travers une lettre adressée à la ministre de l'économie nationale en date du 30 juillet dernier, les membres de la FEC, œuvrant dans le secteur pétrolier ont rappelé leurs difficultés face à la désuétude des paramètres de la structure des prix des produits pétroliers, et la nécessité de réviser cette structure des prix .

Après des négociations avec les opérateurs économiques du secteur des hydrocarbures, le gouvernement avait réussi à obtenir une réduction du prix à la pompe d'environ 12% et qui est entrée en vigueur depuis le 07 mai dernier. Dans la zone sud , le litre d'essence est passé de 1750 à 1450 FC.

José Mukendi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une