Jeudi 9 juillet 2020 - 18:04

Breaking news

Marche anti-Malonda : Augustin Kabuya à l’hôpital Bondeko pour un premier bilan
Augustin Kabuya en visite à l’hôpital Bondeko. Ph/ Actualite.cd, Christine Tshibuyi

Le secrétaire général ai de l’UDPS, Augustin Kabuya, est arrivé à l’hôpital Bondeko (Limete-Kinshasa) pour faire le constat et dresser le bilan de la journée de ce jeudi après les manifestations. Plutôt dans l’après-midi, il dénonçait le décès, selon son bilan, de trois militants suite aux tirs de la police et réclamait par la même occasion la démission du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur.

Selon le témoignage de Gecko Beya, membrede la force du progrès, une structure au sein de l'UDPS, plusieurs manifestants ont été blessés par des tirs de la police.

“Nous n’avions rien cassé. Nous manifestions pacifiquement et c’est la police qui est à la base de tout ceci (…). On a tiré même à l’hôpital, la police peut suivre les gens même à l’hôpital. Il y a plus d’une cinquantaine de personnes ici et près de trois corps sans vie”, a-t-il dit. 

L’UDPS a organisé ce jour une marche pour dénoncer l’entérinement par l’Assemblée nationale du procès verbal des confessions religieuses sur leurs délégués dans le bureau de la CENI. Cette marche était interdite la veille tant par l’hôtel de ville que par le gouvernement central.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une