Jeudi 9 juillet 2020 - 17:11

Breaking news

Le siège du PT saccagé à Kinshasa: « les murs vont s’écrouler, il n’y a plus rien là-bas », dénonce Mbikayi qui salue « les avancées démocratiques »
Ph. ACTUALITE.CD/Ivan Kasongo

Le siège du Parti Travailliste (PT) a été saccagé ce jeudi à Limete (Kinshasa). Les jeunes qui disent manifester contre l’éventualité du remplacement de Corneille Nangaa par Ronsard Malonda à la tête de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ont tout emporté avant de mettre le feu.

« Nous avons perdu des biens immobiliers et de la documentations. Les murs vont s’écrouler. Il n’y plus rien là-bas (…). Les auteurs sont connus et vous les connaissez. Nous avons été prévenus depuis hier. Et cela s’est produit », a dit à ACTUALITE.CD Steve Mbikayi, président du PT.

Ironiquement, il a vanté le « progrès » accompli en matière de démocratie par l’actuel régime.

« J’ai l’impression qu’il y a un progrès démocratique dans notre pays. Et cela se manifeste par ces actions, casser les biens privés. C’est maintenant une grande démocratie par rapport avant », a t-il ajouté.

Steve Mbikayi ne va pas porter plainte. Il le dit: « Ça ne sert à rien. Nous n’avons que nos yeux pour constater. Nous allons demander à nos militants de se cotiser. Je ne me plains jamais. Nous laissons l’opinion constater cette grande évolution ».

Il met en garde également au sujet de ces mobilisations.

« On peut faire le plein des avenues, ce qui compte c’est le scrutin. Chacun a son coin dans ce pays. On doit faire attention. Il faut aussi laisser au FCC de mobiliser. Je crains qu’on arrive à des conflits communautaires. Nous devons réfléchir », a t-il ajouté. 

Vous pouvez l’écouter ici.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une