Mardi 23 juin 2020 - 11:41

Breaking news

RDC: 8 points à retenir des propositions de loi faites par Minaku et Sakata
Aubin Minaku © Vincent Fournier

DESK JUSTICE de ACTUALITE.CD vous propose de revenir sur les principales innovations contenues dans les trois propositions de loi sur la réforme judiciaire présentées par les députés nationaux et professeurs de droit Aubin MINAKU DIALANDJOKO et Garry SAKATA MOKE TAWAB, tous deux docteurs en droit.

Si les questions de l’opportunité de ces propositions peuvent se poser sur le plan politique, le résumé qui est fait ici ne concerne que le droit et non la politique.

Il sied de signaler d'entrée de jeu qu'aucune disposition de ces propositions des lois ne heurtent ni l'indépendance du pouvoir judiciaire, ni la séparation des pouvoirs proclamées et garanties par la Constitution du 18 février 2006. Ainsi nous tenons à présenter en premier lieu et sommairement les différents points contenus dans lesdites propositions des lois avant toute analyse approfondie : 

1. Institution d'une conférence de procureurs comme cadre de concertation et d'échange en vue de la définition de la politique criminelle, présidée par des ministre de la justice

2. Le retour des magistrats provisoires nommés par le ministre de la justice sur proposition du Conseil Supérieur de la Magistrature

3. Détermination des modalités d'injonction du ministre de la justice laquelle peut influer sur le cours de l'instruction criminelle

4. Conformer les trois lois à l'article 149 de la constitution en modifiant la loi de 2013 sur l'organisation, fonctionnement et compétences de juridictions de l'ordre judiciaire

5. La possibilité de désignation par le président de la République sur proposition du CSM d'un magistrat à tout grade des personnes qui remplissent certaines conditions (avocats, professeurs...) ayant une expérience de 15 ans

6. La possibilité pour le ministre de la justice de prendre des mesures conservatoires à l'encontre d'un magistrat du parquet défaillant sans définir les cas considérés comme de défaillance)

7. Fixation des modalités pratiques des enquêtes menées par l'inspectorat judiciaire sur les magistrats

8. L'intervention du ministre de la justice dans le choix et nomination de magistrats de la Cour Constitutionnelle

Lire aussi:

Graces MUWAWA, DESK JUSTICE

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une