Lundi 22 juin 2020 - 15:02

Breaking news

RDC: les mesures de lutte contre la COVID-19 ne doivent pas justifier une quelconque violation des droit numériques des congolais (lettre d’opinion de Rudi International)
Photo droits tiers

Depuis le début de l’épidémie de la COVID-19 en RDC en mars 2020, 5.925 ont été infectées selon les chiffres de l’équipe nationale de la riposte contre cette maladie. La maladie touche maintenant 12 provinces et risque de s’étendre davantage. L’état d’urgence sanitaire a été déclaré et prolongé cinq fois déjà. Plusieurs libertés ont été réduites à cet effet. Ainsi, beaucoup de personnes se tournent vers internet et les services des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour travailler et interagir. Les différentes composantes de la riposte utilisent aussi ces mêmes ressources pour mener à bien la lutte contre ce virus mortel.

Dans un communiqué, Rudi International, insiste sur le fait que les mesures et les actions édictées en cette période soient éclairées et basées sur des principes universels comme la Déclaration Africaine des droits et libertés de l’internet. A cet effet, l’organisation basée Goma et qui oeuvre depuis cinq ans à l’intersection des technologies et des droits de l’homme, a produit une analyse et dressé une série de recommandations.

« Il est important que chacun joue pleinement son rôle afin qu’ensemble, nous puissions jouir des facilités que nous offre l’Internet. Cela passera par le respect des libertés qui sont garanties par différents instruments juridiques et légaux en RDC, au niveau de la sous-région ainsi qu’au niveau international. Rudi International et ses collaborateurs pensent que l’état d’urgence sanitaire ainsi que les mesures édictées en cette période ne devraient justifier une quelconque violation des droit numériques des congolais », a dit Arsène Tungali, Directeur Exécutif de Rudi International dans le cadre du lancement de cette lettre d’opinion.

Aussi, Rudi International plaide pour une couverture plus large et plus permanente de l’électricité. L’ONG interpelle également sur la tentation de recourir à la censure et « à la surveillance de ceux qui font des critiques constructives sur la gestion de la riposte ». 

L’ONG milite aussi pour la constitution  d’associations des utilisateurs des TIC « pour dénoncer par des voies légales tout disfonctionnement qui tend à les empêcher à accéder aux services des TIC ».

Rudi recommande au gouvernement d’allouer un budget considérable « à la cyber sécurité pour garantir la protection des données liées à la vie privée des patients Covid-19, personnes contacts et du personnel soignant ».

La semaine dernière, Félix Tshisekedi avait lancé le Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de la Covid-19 en RDC (PMUAIC-19). Ce programme, d’une durée de 9 mois, est censé permettre notamment de renforcer, coordonner et concrétiser les mesures sanitaires et sécuritaires idoines et urgentes prises. 

La lecture de l’analyse de Rudi International (à retrouver ici) peut éclairer et améliorer l’implémentation de ce programme dans le volet des TIC.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une