Mardi 2 juin 2020 - 16:29

Breaking news

Assemblée nationale: suite à la position de l’UDPS, Kabund compte attaquer en justice la décision de sa destitution
DR

Déchu de son poste de premier-vice président de l’Assemblée nationale depuis le 25 mai, Jean-Marc Kabund, a décidé de s’aligner derrière la position officielle de son parti, rapporte des sources de ACTUALITE.CD

Dans une déclaration politique le 28 mai, le parti présidentiel accusait le Front Commun pour le Congo (FCC) d'avoir donné “un coup fatal” à la coalition FCC-CACH à travers cette destitution. Il avait cependant décidé de ne pas proposer un autre nom en remplacement de son président a.i. à ce poste. 

L’UDPS avait également prévenu ses députés qui seraient tentés d’aller à l’encontre de la ligne politique décidée par le parti. 

Le 29 mai, Jean-Marc Kabund avait reçu officiellement la notification de sa destitution. Cependant, dans sa lettre d’accusé de réception, il fait remarquer qu’aucun annexe n’était joint à ce courrier.

Kabund et son équipe attendent notamment le procès-verbal de la séance plénière du 25 mai ainsi que la résolution en lien avec cette destitution.

« Comment puis-je vous croire en l’absence d’un acte juridique voté dans ce sens par notre chambre, moi je n’ai pas pris part à ladite séance plénière », écrit-il.

Dans son entourage, on explique mieux l’intention derrière cette correspondance.

« Quand on va devant la Cour constitutionnelle ou le Conseil d’Etat, il faut avoir un acte à attaquer. Tant que nous n’aurons pas cette résolution, nous ne pourrons pas saisir une juridiction », dit un de ses proches collaborateurs à ACTUALITE.CD

La même source ajoute que Kabund n’était pour la procédure judiciaire: « Lui-même n’était pas chaud, mais le parti a décidé autrement, mais sa destitution présente des problèmes dans la forme et dans le fond ».

 

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une