Suite à la crise de COVID-19, le ministre de droits humains sollicite l'annulation de la dette des pays africains
Ph/actualite.cd

André Lite, ministre de Droits Humains, a, au cours d'un entretien accordé à ACTUALITE.CD, sollicité l'annulation de la dette des pays africains vis-à-vis pays riches afin de les aider à mieux affronter la pandémie de Coronavirus.

 

"(...) En ce qui concerne la dette, telle que préconisé, par les institutions de Bretton Woods qui pèse sur les économies africaines à laquelle la RDC n'échappe pas, il serait de bon ton que l'on procède tout simplement à son annulation. Ça serait un acte fort des pays riches, notamment des partenaires multilatéraux de la RDC", a déclaré André Lite.

 

Dans un communiqué publié il y a quelques semaines, le regroupement politique Ensemble pour la République, plateforme présidée par l’opposant Moïse Katumbi a invité le gouvernement à faire appel « à la solidarité internationale » pour une « suspension du remboursement de la dette » pendant 12 mois pour permettre à la République démocratique du Congo d’ affecter suffisamment des fonds à la lutte contre le coronavirus.

 

À ce jour, la RDC compte 98 cas de coronavirus dont 2 dans la province du Sud-Kivu et un dans la province de l’Ituri et 1 autre dans la province du Nord-Kivu.

 

Ivan Kasongo

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une