Jeudi 19 mars 2020 - 08:34

Breaking news

Le gouvernement, les acteurs de la société civile et les organisations internationales réunis pour réfléchir sur les reformes utiles pour la RDC
ACTUALITE.CD

Sur l'initiative du NDI, IFES, IRI, Centre carter et PNUD, les acteurs gouvernementaux et de la société civile congolaise se sont réunis ce mercredi 18 mars à Kinshasa, pour une journée de réflexion autour de différentes reformes qui doivent être entreprise en RDC. Dans son mot, le Directeur Afrique de National Demoratic Institute (NDI) s’est dit heureux de l’implication du Premier ministre qui s’est fait représenter par son directeur de cabinet, car sa présence “ témoigne l’engagement du gouvernement à entamer des reformes qui puissent consolider les bonnes pratiques de la démocratie et de la bonne gouvernance, en s’assurant que cela se traduise par une amélioration des conditions de vie de concitoyens”.

Aux participants, il a assuré la disponibilité du NDI à les accompagner, car “ le renforcement de capacité passe forcement par le partage d’expertise et d’expérience, la démocratie étant une œuvre inachevée, est appelée à être raffinée et travaillée de manière permanente”. Il a souhaité que les passerelles qui seront tissées lors de ces assises se raffermissent s’étendent dans le temps, car “personne à tout seul ne détient l’appareil magique devant permettre de répondre aux préoccupations de reformes émises par les populations congolaise, mais plutôt que c’est en se mettant autour de la table, en recueillant les recommandations des uns et des autres qu’on trouvera les meilleures idées”.

Prenant la parole au nom du Premier ministre, son Directeur de cabinet a salué “la disponibilité manifestée par divers partenaires nationaux et internationaux à accompagner le gouvernement congolais dans ses initiatives en rapport avec les reformes publiques qu’appelle la situation de notre pays”. Il a aussi rappellé “qu’à plusieurs reprises l’exécutif congolais a fait part de sa volonté à initier différentes formations tant dans le cadre normatif qu’institutionnel, dans le but de renforcer l’Etat de droit et favoriser le fonctionnement des institutions. De telles initiatives sont inhérentes à toute société qui ambitionne de se développer, renforcer la cohésion nationale et créer des conditions propices pour l’épanouissement de ses fils et filles”. Il a par ailleurs rassuré tous les participants du fait que “le gouvernement est ouvert à recueillir toute proposition de nature à consolider notre jeune démocratie”.

Pour servir de base aux travaux, l’International Republic Institute (IRI) a présenté les résultats de son sondage d’opinion sur les principales reformes que devrait être entreprises en RDC. Ce sondage s’est déroulé du 08 au 20 septembre 2019 sur toute l’étendue de la RDC auprès d’un échantillon de 1405 hommes et 1556 femmes.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une