Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Conformément à ses fonctions du Président intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) émanant du mandat spécial lui conféré par Félix Tshisekedi alors Président du parti, Jean-Marc Kabund souligne que la nomination d'Augustin Kabuya au poste du Secrétaire général était "pour rendre fluide le fonctionnement de l’UDPS".

« Au regard de nos statuts, l'élection de notre Président du parti à la magistrature suprême le 30 décembre 2018 ne le plaçait nullement dans une situation d'empêchement définitif ni dans celle d'interdiction d'exercer afin de se conformer à l'article 96 de la constitution relatif à l'incompatibilité des fonctions de Président de la République avec celle du Président d'un parti politique. Il devrait prendre un acte pour le bon fonctionnement du parti, lequel me donne mandat d'assurer son intérim à la tête du parti jusqu'à la fin de son indisponibilité. En signant cet acte, le président de la République savait qu'à l'UDPS le pouvoir repose sur le président du parti et qu'à ce titre, un intérim ordinaire ne pouvait véritablement résoudre l'incompatibilité de ses fonctions du Président de la République, raison pour laquelle il est indiqué que cet intérim s'accompagne de toutes les prérogatives du Président du parti (...). C’est donc en vertu de cette disposition statutaire et pour rendre fluide le fonctionnement de notre parti,  que j'avais en son temps procédé à la nomination du Secrétaire général et de mon directeur de cabinet », a dit Jean-Marc Kabund.

Il fustige par ailleurs la position du collectif sauvons l’UDPS qui dénonce ses nominations au sein du parti et qualifie leur démarche " "d'abusive".

« Il apparaît donc clairement que l'évocation abusive tendancieuse et partielle de l'article 26 de nos statuts par les détracteurs est une manipulation pour cacher leur trahison vis à vis du Chef de l'Etat », a-t-il ajouté.

Le collectif sauvons l’UDPS qualifie les actes posés par Kabund de "chiffon" car pour eux, dans le statut de l'UDPS,  il ne dispose pas d'un Président ad intérim.

Ivan Kasongo

 

Vidéo