Vendredi 13 mars 2020 - 16:19

Breaking news

RDC : « le Président Tshisekedi sera malade si ce parti est détruit aujourd’hui comme Kabund est en train de le faire » (Paul Tshilumbu)
Photo ACTUALITE.CD.

Paul Tshilumbu, député national et porte-parole de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) s’est exprimé ce vendredi 13 mars sur le rôle du Président de la République Félix Tshisekedi concernant la situation « chaotique » qui prévaut actuellement au sein du parti.

« L’UDPS, c’est d’abord les textes qui nous régissent. Le Président Tshisekedi a été l’un d’entre nous, aujourd’hui il est Président de la République. C’est nous qui sommes les cadres et dirigeants de l’UDPS aujourd’hui. Il est vrai qu’on peut le tenir informé mais nous, notre démarche, ce n’est pas d’être ou non avec lui. Notre démarche consiste à sauver le parti. Et le Président Tshisekedi, là où il est, il sera malade si ce parti est détruit aujourd’hui comme Kabund est en train de le faire », a-t-il dit.

M. Tshilumbu s’est exprimé aux côtés d'autres cadres du parti il a formé le “collectif sauvons l’UDPS”. Ils dénoncent la “mise à l’écart du statut de l’UDPS” par Kabund.

Le Porte-parole du parti présidentiel pense que le Président de la République agira conformément aux textes qui régissent le parti car dit Paul Tshilumbu, il déteste tout ce qui est actuellement dénoncé au sein du parti. 

C’est depuis le 22 janvier 2019 que Félix Tshisekedi alors Président de l’UDPS, avait signé un mandat spécial, confiant à Jean-Marc Kabund, alors secrétaire général, « toutes les prérogatives reconnues au Président du parti jusqu’à la fin de son indisponibilité ». Kabund avait par la suite désigné Augustin Kabuya pour le remplacer au poste de secrétaire général. Ce remaniement avait créé des remous au sein du parti. Plusieurs cadres dont la majorité des membres du « collectif sauvons l’UDPS » avaient dénoncé la violation des statuts du parti.

Le collectif s’est exprimé un jour après la publication d’un document signé par Jean-Marc Kabund mettant en place un nouveau directoire de la Commission électorale permanente du parti écartant de ce fait Jacquemain Shabani qui en exerçait les fonctions de président. M. Shabani qui qualifie ce document de “torchon” promet d’attaquer la décision de Kabund en justice. Jeudi, des dizaines de combattants de l’UDPS ont manifesté leur colère devant le siège du parti à Limete. Ils ont réclamé notamment l’organisation du congrès pour élire de nouveaux dirigeants afin de mettre un terme au régime des intérimaires au sein du parti.

Ivan Kasongo

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une