RDC-Beni : le bilan de l’attaque rebelle près d’Eringeti revu à la hausse
photo droits tiers

Le nombre des personnes tuées lors d’une attaque attribuée aux rebelles présumés d'Allied Democratic Forces (ADF), mercredi 12 février dans le village de Manzati, près d'Eringeti en territoire de Beni (Nord-Kivu) est revu à la hausse. Au total 15 personnes ont été exécutées par les combattants ADF lors de cette attaque.

Ce bilan fait suite à la découverte, ce jeudi 13 février, de neuf autres corps dans la carrière minière de venez voir, près de la localité de Mukondi. C’est ce que confirme à ACTUALITÉ.CD, Bravo Vukulu, Président de la société civile d'Eringeti. Il précise, par ailleurs, que toutes ces victimes sont de la localité d’Eringeti et que leurs corps n’ont pas encore été repêchés du lieu du drame.

Dans un premier temps, six civils ont été annoncés morts lors de cette attaque. Ils ont été achevés par le même mode opératoire de ces rebelles ADF, soit par machette soit par balles à 10 kilomètres de Mukondi. D'autres, par contre, sont portés disparus.

Lire aussi : RDC : Six morts et plusieurs disparus dans une nouvelle attaque rebelle près d'Eringeti

Les tueries des civils par les rebelles ADF ont pris de l'ampleur à Beni jusqu'à embraser la province voisine de l'Ituri où plus de 30 personnes ont été tuées dans le territoire de Mambasa. Ces tueries ont provoqué un déplacement massif des centaines d'habitants de la localité de Mangina, qui se dirigent dans les villes de Beni et Butembo.

Yassin Kombi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une