Catégorie
Photo droits tiers

Kalev Mutond, ancien Administrateur général de l’Agence nationale de renseignements (ANR), a été interpellé ce mercredi 12 février 2020 par la Direction générale de migration (DGM) à l’aéroport de N’djili à Kinshasa.

Interrogé par les services de l’ANR, il a été relâché en milieu d’après-midi, selon les premières informations. Contacté par plusieurs médias dont ACTUALITE.CD, il avait nié avoir été interpellé. "Je suis chez moi, je prépare les obsèques d'un beau frère", avait-il dit à ACTUALITE.CD. Information démentie rapidement par plusieurs sources au sein de l'ANR qui ont confirmé sa présence dans un des locaux du quartier général de l'agence des renseignements. Jusque-là, le motif de son interpellation n’est pas encore connu.

D’après certaines sources d’ACTUALITE.CD, il avait embarqué dans le même avion qu’une partie de la délégation officielle de la RDC ayant participé au 33e sommet de l’Union africaine (UA). C’est à l’embarquement à l'aéroport d'Addis-Abeba Bole qu’il a été aperçu par les membres de la délégation officielle. Ses proches affirment qu'il revenait de l'Ouganda et qu'il n'était qu'en escale à Addis-Abeba.

Certaines sources rapportent à ACTUALITE.CD que l’audition a tourné autour de ses récents voyages. D'autres ajoutent que l'utilisation du passeport diplomatique était également parmi les sujets évoqués pendant l'interpellation.

Pour rappel, au cours d’une matinée politique le 25 janvier dernier, Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS avait accusé Kalev Mutond d’espionner Félix Tshisekedi dans tous les pays où il voyage. Ce que l’ancien patron de l’ANR avait réfuté soutenant qu’il n’a voyagé que deux fois en Afrique depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir. 

 

Vidéo