Catégorie
PHOTO ACTUALITE.CD

Cela fait deux ans que mourrait par balle Thérèse Dechade Kapangala, la jeune aspirante catholique lors d’une marche appelée par le comité laïc de coordination (CLC) contre l’ancien régime de Joseph Kabila. L'association « Génération Thérèse Kapangala » (GTK) a commémoré ce mardi 21 janvier 2020 au Centre Catholique Nganda, les deux ans de disparition de l'aspirante qui était tuée dans l'enceinte de la paroisse Saint François de la commune de Kintambo.

A cette occasion, la famille Kapangala a lancé un appel au président Félix Tshisekedi à s'impliquer afin que justice soit rendue et que les auteurs de l’assassinat de la jeune fille soient sanctionnés. Cette décision va permettre de « mettre fin à l'impunité ainsi qu'à la politique de deux poids deux mesures longtemps décriée en RDC », a affirmé Jean-Claude Kapangala, coordonnateur de GTK.

Les membres de la famille de Thérèse Dechade Kapangala, ses amis et connaissances ainsi que des militants des mouvements citoyens ont pris part à la messe et ont donné des témoignages poignants sur la vie de l’infortunée.

Témoignages

« Thérèse Kapangala n'était pas une politicienne. Elle participait aux marches du CLC parce qu'elle aspirait voir son pays changer, elle a été assassinée. Thérèse se mettait toujours en première ligne lors des marches. Elle aimait ce pays et était prête à tout pour le changement de ce pays. L'alternance au sommet de l'Etat que nous avons aujourd'hui est l'œuvre de Thérèse Kapangala et Rossy Mukendi. C'est grâce à eux que Kabila n'est pas resté au pouvoir », explique Djo Kisalasala.

« C'était moi qui devais mourir à la place de Thérèse. Mais chose étonnante, quand Thérèse l'a vu brandir son fusil, elle m'a poussé et la balle l'a atteinte. Elle disait toujours qu'elle serait martyre pour son pays. Je pense qu'elle a juste respecté ses paroles », a pour sa part témoigné Julio Bahati.

« Thérèse était une fille persévérante et ouverte. Thérèse est aujourd'hui notre martyre pour la RDC. Elle m'avait dit qu'elle voulait devenir religieuse pour aider les pauvres et devenir comme sœur Anuarite. Toutes les sœurs de Sainte famille de Bergane nous sommes fières de l'avoir rencontrée dans notre famille », a dit la sœur Catherine, représentante de la congrégation des sœurs de la sainte famille de Bergane.

L'Association citoyenne Génération Thérèse Kapangala créée en mémoire de l’aspirante Kapangala prône l'avènement d'une nouvelle forme politique, fondée sur le droit des populations, la transparence, la bonne gouvernance et le développement juste et durable.

Jordan Mayenikini

 

Vidéo