Breaking news

Haut-Katanga : une plainte en charge d’un officier supérieur de la police pour agression d'un avocat à Lubumbashi

Vendredi 13 décembre 2019 - 09:53
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Une plainte a été déposée, jeudi 12 décembre, à l'auditorat militaire de Lubumbashi par les avocats contre le général Ilunga Luyoyo Dodo, commandant de l’unité de protection des institutions et hautes personnalités du pays, à Kinshasa. Le barreau de Lubumbashi l'accuse d'agression contre son membre, l'avocat Detout Tshingombe, lors du séjour, mardi 10 décembre dernier, de l'officier de la police dans la ville cuprifère.

« A la suite de l'agression de Me Detout Tshingombe en date du 10 décembre 2019 à l'hôtel Karavia par le général Luyoyo de la police, commandement Gombe, j'ai l'honneur de porter à votre connaissance que la haute autorité militaire du pays a été informée (...). Une plainte a été déposée à l'auditorat supérieur, et deux membres du conseil de l'ordre ont été désignés pour assister le confrère Tshingombe. Concomitamment, une autre plainte a été déposée auprès du vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, à Kinshasa », indique, dans un communiqué, Rose Tumba Kaja, bâtonnier de l'ordre des avocats de Lubumbashi.

Dans une vidéo qui circule, depuis 48 heures, sur la toile, l'avocat victime, qui porte des blessures sur la face, indique avoir été tabassé par l'officier de la police, alors qu'il tentait de le persuader de cesser d'agresser son proche avec qui il se trouvait à l'hôtel Karavia.

Pour l'instant, nos sources confirment que le dossier est en instruction auprès de l'auditeur supérieur général. Cet incident impliquant un officier de sécurité intervient alors que les avocats du Haut-Katanga sont en grève, depuis trois semaines, devant les juridictions militaires. Ils s'insurgent contre les menaces et intimidations dont ils sont régulièrement victimes dans l'exercice de leurs fonctions devant les juridictions militaires. Des observateurs craignent que cet incident d'agression contre un avocat empire la situation.

José Mukendi

Vidéo