Breaking news

A Paris, Félix Tshisekedi a évoqué l’idée d’une « coalition mondiale » pour le rétablissement de la paix dans le monde

Mardi 12 novembre 2019 - 12:13
Catégorie
ACTUALITE.CD

Invité d’honneur du Forum de Paris sur la paix, Félix Tshisekedi s’est exprimé au nom de l’Afrique ce mardi 12 novembre 2019. Il a évoqué l’idée d’une coalition mondiale pour le rétablissement de la paix dans le monde.

« Il suffit de le vouloir ensemble, et nous y parviendrons. Il y va de notre responsabilité commune et l’histoire nous jugera. Je serais tenté de proposer une véritable coalition mondiale pour le rétablissement de la paix, ingrédient nécessaire pour le développement du monde », a t-il dit dans son discours.

Ainsi, il propose un agenda commun pour y arriver : « Pour préserver la paix, nous devons partager avec les autres, engager un débat sur les solutions évoquées par les uns et les autres (…). Ainsi, il est possible d’avoir un agenda commun, intégrant un certain nombre des valeurs transversales et donnant à l’homme et à la planète, la primauté de nos efforts (...) »

Et pour lui, la paix n’est pas que le silence des armes : « Pour gagner la paix, chaque homme, chaque État doit s’interroger sur sa contribution à la solution des défis qui menacent l’humanité, notre patrimoine commun (…). Car la paix ce n’est pas seulement le silence des armes, mais c’est aussi l’apport des réponses aux problèmes liés à la jeunesse, à la famine, au dérèglement climatique et aux problèmes de santé publique comme les épidémies à virus ».

Le Président congolais estime également que l’Afrique peut faire partie des solutions : « L’Afrique en général, avec sa position géostratégique, sa population jeune et ses ressources naturelles, doit cesser d’être un problème pour le monde, mais plutôt devenir un maillon important de la solution aux problèmes du monde ».

Il a également parlé du cas de la RDC : « Pour revenir au cas de mon pays, je voudrais ici saluer la bravoure de notre peuple qui a subi dans sa chair et sur son sol un condensé d’horreurs dû à l’absence de la paix (…). Mais, malgré cela, sa force de résilience et son attachement aux valeurs de la paix sont restés intacts. C’est pourquoi, nous l’avons engagé dans une lutte acharnée contre les antivaleurs ».

Pour rétablir la paix dans son pays, Félix Tshisekedi préconise la solution militaire, mais aussi le dialogue entre communautés et les réponses aux problèmes de la jeunesse.

« La RDC peut être considéré comme le pays qui en a payé le prix le plus fort du conflit. Les efforts ont été fournis pour la pacification du pays. Et aujourd’hui, cinq provinces seulement restent frappées par l’insécurité. Tout en étant convaincu de l’efficacité de la solution militaire, je pense qu’il faudrait élaborer un programme de sensibilisation de la population et du dialogue entre les différentes communautés. La solution militaire s’impose pour combattre les groupes armés, certes, mais en plus de cela il faut répondre au problème de la jeunesse qui a besoin de plus d’encadrement, plus de démocratie et d’emplois », a t-il ajouté.

Le Forum réunit plusieurs centaines d’intervenants du monde entier issus de nombreux secteurs : gouvernements locaux et nationaux, organisations internationales, ONG, grandes entreprises, organismes philanthropiques, universités ou médias. Cette approche multi-acteurs veille à un équilibre entre les secteurs, thèmes et zones géographiques. Tous les intervenants – personnalités de haut niveau, experts de la gouvernance mondiale ou acteurs de la société civile – prennent part au dialogue en apportant des solutions plutôt qu’en discutant des problèmes.

Le Forum sert de plateforme afin que tous les acteurs étatiques et non-étatiques puissent jouer un rôle majeur dans la coopération internationale en faveur de l’action collective. Ces intervenants de renom apportent leur expertise, grâce un programme riche et innovant qui couvre à la fois des sujets spécifiques ainsi que des thèmes transversaux.

Vidéo