Catégorie
ACTUALITE.CD

Bobo Malulu Kalungwa, ministre de l'Intérieur de la province du Haut-Katanga, dresse un bilan de six morts, côté miliciens, et trois blessés, dans les rangs de la police, après les affrontements ce vendredi 11 octobre entre les miliciens Bakata Katanga et les forces de l’ordre, à Lubumbashi.

Il l’a dit lors de sa descente dans les communes de la Rwashi et Annexe, lieux où ces accrochages ont eu lieu.

« Nous sommes là pour restaurer la paix. Tous ceux qui veulent mettre notre population du Haut-Katanga dans l'inquiétude, nous serons toujours présents pour les arrêter et les traduire en justice, parce que ce mouvement insurrectionnel est interdit dans notre pays. Le bilan actuel fait état de six éléments Bakata Katanga qui sont morts sur place, et trois éléments de la police grièvement blessés », a dit Bobo Malulu.

Quant aux éléments de la police nationale congolaise blessés, ils sont actuellement pris en charge à l'hôpital du Cinquantenaire de Lubumbashi pour une prise en charge sanitaire, confie le ministre.

Dans l'avant-midi de ce vendredi 11 octobre, miliciens Bakata Katanga et éléments de la police se sont affrontés dans les périphéries des communes de la Rwashi et Annexe. Des écoles fermées, activités commerciales paralysées, la situation sécuritaire est toujours précaire sur place, et la police renforce sa présence dans différents coins de la ville de Lubumbashi.

Ces accrochages interviennent alors que Gédéon Kyungu Mutanga, ancien seigneur de guerre qui opérait dans l'ex-"triangle de la mort", compte ses trois ans depuis sa reddition aux autorités.

José Mukendi