Breaking news

Kinshasa : Après la condamnation à mort de cinq kidnappeurs, la police recherche activement leur chef encore en cavale

Jeudi 10 octobre 2019 - 12:11
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La police recherche activement celui qui est désigné comme le chef de bande d’un réseau de kidnappeurs dont cinq ont été condamnés à mort, mercredi, par le Tribunal de Grande Instance de Gombe, à Kinshasa. 

Il se prénommerait Alexis, selon les témoignages de ses collaborateurs Kandongo Pascal, Makanda Reagan, Momini Naomi, Kanku Osée et Bagala Yannick à la barre. Il est le propriétaire de la voiture peinte en jaune qui servait aux opérations d’enlèvement. Toujours selon les mêmes témoignages, après le dernier forfait qui s’est soldé par le meurtre d’une commerçante, en août dernier, il s’apprêtait à acheter une nouvelle voiture pour les mêmes opérations. Il fréquente un féticheur dans la province du Kongo Central qui, d’après les dépositions de ses complices, lui permettrait d’échapper à la police.

Entre-temps, Kandongo Pascal, Makanda Reagan, Momini Naomi, Kanku Osée et Bagala Yannick ont tous été condamnés également à cinq ans de servitude pénale principale pour enlèvement, vingt ans de servitude pénale pour extorsions, peine capitale pour association des malfaiteurs et la même peine pour le meurtre de la commerçante Jolie Tshaba, tuée pendant l’opération d’enlèvement le 25 août 2019.

Etant donné que ces infractions sont en concours, faisant application du principe de la plus haute expression pénale, les juges ont prononcé l’unique peine, c’est-à-dire la peine capitale. Les condamnés devront s’acquitter également d’une somme de 250 000 dollars américains comme dommages et intérêts à la famille de Jolie Tshaba.

En RDC, la peine de mort est commuée en prison à perpétuité suite à un moratoire décidé par les autorités depuis janvier 2003.