Breaking news

MILRDC condamne l’agression du journaliste Dominique Dinanga par l'UDPS/Tshibala et encourage Top Congo à porter plainte

Lundi 7 octobre 2019 - 10:45
Catégorie
ACTUALITE.CD

Dominique Dinanga, journaliste à Top Congo FM, station de radio membre de l’Association des médias d’information en ligne de la RDC (MILRDC), a été passé à tabac samedi 5 octobre par des militants de l’UDPS/Bruno Tshibala au Centre Bethanie à Kinshasa alors qu’il était en plein exercice de son travail.

« Autour de 15 heures, Monsieur Maurice Muyananu m’a appelé pour me dire que Bruno Tshibala devait recevoir un prix au centre Bethanie et qu’il souhaitait que je puisse couvrir cette activité. Je lui ai dit que j’étais dans l’impossibilité d’arriver et que je devais m’arranger avec un de mes confrères mais il m’a dit ma présence est vraiment indispensable », confie Dominique Dinanga.

En arrivant sur le lieu, explique le journaliste, « j’ai trouvé que la porte était fermée et la personne qui était à l’entrée m’a dit que je ne pouvais pas accéder. Je lui ai dit que je suis journaliste et j’ai sorti ma carte de service mais pendant ce temps-là, derrière moi, il y avait des militants qui me menaçaient. Ils disaient que nous ne sommes pas entrés et qui es-tu pour y accéder. Et quand le garde leur a demandé de me laisser tranquille étant donné que je suis journaliste de TOP CONGO, ces militants m’ont bousculé. Je suis tombé. J’ai essayé de me redresser. On m’a donné un coup. Je suis de nouveau tombé et je me suis relevé pour courir mais malheureusement j’étais déjà au milieu d’une centaine de personnes. Ils ont commencé à me frapper comme un serpent avec les bâtons de leur drapeau », raconte-t-il.

Ainsi tabassé, le journaliste a été hospitalisé.

MILRDC condamne fermement cette agression d’un journaliste qui ne faisait que son travail, qui plus est, sur invitation des organisateurs.

MILRDC  encourage la Radio Top Congo FM à saisir la justice pour que les auteurs de cette agression soient identifiés et subissent la rigueur de la loi.

MILRDC interpelle les partis politiques et particulièrement les dirigeants de l’UDPS/Tshibala sur leur responsabilité dans la sécurité des journalistes pendant les manifestations politiques qu’ils organisent.

MILRDC appelle toute la corporation ainsi que les ONGs de défense de droit de l'homme à se mobiliser derrière Top Congo pour que cette affaire ne reste pas impunie.

MILRDC exprime toute sa compassion envers la victime et lui souhaite un prompt rétablissement. 

Fait à Kinshasa le 7 octobre 2019