Breaking news

Nord-Kivu : Reprise des activités au bureau de la chefferie de Bwisha après près d'un mois de suspension

Mercredi 18 septembre 2019 - 12:42
Catégorie
Chefferie Bwisha

Après près d'un mois de fermeture,  les bureaux de la chefferie de Bwisha ont été rouverts ce mercredi 18 septembre 2019. La cérémonie a été présidée par l'administrateur du territoire de Rutshuru, Justin Mukanya, en présence des chefs des groupements, des agents de la chefferie, des membres de la famille régnante (la famille Ndeze) et quelques représentants de la population.

Dans un message contenant la mesure conservatoire d'interdire le Mwami Francis Ndeze, chef de la chefferie de Bwisha de regagner son poste dans le territoire de Rutshuru, le gouverneur a chargé le secrétaire administratif de la chefferie d'assumer les affaires courantes.

" Personne n'ignore qu'il y a eu des incompréhensions de part et d'autres  et ces incompréhensions ont entraîné la paralysie totale des activités administratives. Il s'en est suivi des longues discussions jusqu'au niveau du sommet de la province. Ainsi, l'autorité provinciale qui avait entendu les cris et les demandes incessantes des enfants de Bwisha a décidé de séjourner avec nous ici pendant deux jours durant. Au regard de toutes les concertations, l'autorité a pris un train des mesures. Ces mesures sont provisoires parce que l'autorité est absente de la province et à son retour, d'autres dispositions vont devoir être prises pour que la stabilité que nous allons consacrer perdure et que la chefferie de Bwisha renoue avec sa tradition légendaire. Je vais inviter tout le monde au calme et à la discipline ", a dit Justin Mukanya, administrateur du territoire de Rutshuru,  avant de procéder à la réouverture des bureaux.

Le chef de la chefferie de Bwisha, le Mwami Francis Ndeze est interdit de regagner son poste de travail dans le territoire de Rutshuru « jusqu'à nouvel ordre ». C’est la décision conservatoire prise par le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu après une série des manifestations des habitants de cette entité coutumière, qui exigent la démission de leur chef.

Le Mwami Francis Ndeze investi en 2016 après la mort de son père Dieudonné Ndeze est accusé par ses administrés de « vente des terres coutumières et de détournement des fonds ».

" Nous venons de hisser le drapeau national. Je vais ouvrir le bureau et je vais remettre tous les agents au service. Aussitôt après, d'autres dispositions pratiques vont devoir être prises pour que la chefferie reprenne ses activités et que les fonds que la chefferie génère puissent servir au développement de cette entité. C'est pourquoi, j'annonce ici que dès demain, le secrétaire administratif qui va devoir assumer les affaires courantes va l'inviter tous les percepteurs de la chefferie de Bwisha, je dis bien tous les percepteurs d'où qu'ils se trouvent pour de nouvelles orientations à dater de ce jour. Toutes les recettes que la chefferie va dégénérer à dater de ce jour, doivent être logées dans le compte de la Cadeco, compte dénommé chefferie de Bwisha ", a ajouté Justin Mukanya.

Il y a une semaine, le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a séjourné à Rutshuru pour palper du doigt les réalités du terrain. Il a, entre autres, écouté les différentes couches de la population dont les chefs des groupements, la société civile et les agents de la chefferie qui lui ont réitéré leur vœu de ne plus être dirigés par le Mwami Francis Ndeze.

Jonathan Kombi