Breaking news

Affaire 15 Millions : le Parquet général met en garde contre des "actes" et "propos" de nature à porter "gravement préjudice" à ses enquêtes

Mardi 17 septembre 2019 - 23:50
Catégorie
DR

Le parquet général près la cour de cassation a affirmé  ce mardi 17 septembre 2019, qu'elle avait été saisie par l'inspection générale des finances sur d'éventuelle détournement des 15 millions de dollars provenant de la décote du montant dû par le gouvernement aux sociétés pétrolières oeuvrant en République démocratique du Congo (RDC).  

Cependant le procureur général près cette cour, Flory Kabange Numbi demande "aux uns et aux autres  de s’abstenir de s’interférer par des actes, des propos, et des déclarations intempestifs et inopportuns de nature à porter gravement préjudice auxdites enquêtes qui douvent se poursuivre en toute sérénité", lit - on dans un communiqué.  

Les enquêtes sont menées par les "services" du bureau du procureur général près la cour de cassation.  

Les conclusions préliminaires de l'audi de l'IGF cite le principal allié du président de la République, son directeur de cabinet Vital Kamerhe.

 

Sont également cités dans le rapprt , l'ancien ministre intérimaire de l'économie Henri Yav Mulang , Georges Yamba Ngoie, conseiller chargé des questions financières au Cabinet du ministre de l’Économie, et Célestin Twite secrétaire général à l’Économie nationale.

L'Affaire agite et divise la classe politique, en plein régime Tshisekedi, chef d'Etat qui s'est engagé à combattre la corruption et les détournements "sous toutes ses formes".

Un collectif des mouvements citoyens dont Lutte pour le changement (Lucha) a manifesté ce mardi devant l’inspection générale des finances (IGF) à Kinshasa.  

Les manifestants voulaient en savoir plus sur "les 15 millions de dollars" qui auraient été détournés du Trésor.  

 

Contexte

 

Le 17 août, l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) avait demandé à l’inspection générale des finances d’effectuer l’audit de tous les décaissements des fonds du Trésor public en faveur de tous les ministères depuis l’investiture du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, jusqu’à ce jour. Il était également question de Saisir tous les bons de retrait de fonds émis par les différents ministères depuis janvier 2019. Il fallait aussi exiger de ces différents ministères tous les dossiers qu'ils ont initiés pour sortir ces fonds et faire les rapports circonstanciés sur lesdits dossiers.

Pour sa part, le Parquet général près la Cour des comptes avait estimé que l’audit de décaissements des fonds publics ne relève que de sa compétence et non celle de l’ANR. Aussi, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi avait décidé de mettre fin à cette mission d'enquête accusant l'IGF de n'avoir pas informé au préalable la présidence de la République.

 

Christine Tshibuyi