Breaking news

RDC : « Sans chiffrage ni repère » le programme de Ilunkamba est en contradiction avec celui de Félix Tshisekedi (Muzito)

Lundi 16 septembre 2019 - 11:51
Catégorie
Photo droits tiers

Adolphe Muzito, un des leaders de la coalition Lamuka a critiqué dimanche 15 septembre 2019 le programme de gouvernance du premier ministre Ilunga Ilunkamba qui, d’après lui, n’a pas de chiffrage ni de repère.

« C’est un programme trop littéraire pour être crédible. C’est un programme qui ne donne ni repère ni chiffrage et qui est en contradiction avec le programme du président de la république. Ce programme aurait dû être élaboré en collaboration avec Mr Tshisekedi mais tel n’est pas le cas parce qu’il n’y a aucun chiffre se rapportant au programme de Tshisekedi. La contradiction est que l’un a le chiffre et l’autre non », a dit à ACTUALITE.CD Adolphe Muzito.

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba se donne comme objectif de porter la croissance économique à 10% en moyenne au cours des cinq prochaines années. Ceci va constituer un accroissement de plus de 3 points, étant donné que le taux de croissance du PIB au cours de ces dernières années s’est situé en moyenne à 6,6%.

La croissance économique avait atteint 4,1% en 2018, contre 3,7% en 2017 et 2,4% en 2016, la plus faible performance enregistrée par le pays depuis 2001.

M. Muzito explique que même si le premier ministre élaborait son programme en collaboration avec Félix Tshisekedi, le projet de gouvernance présenté par ce dernier lors de la campagne électorale était déjà « incohérent et irréaliste ».

« Les promesses de campagne de Mr Tshisekedi reposent sur un chiffrage qui malheureusement aussi est incohérent et irréaliste parce qu’il promet au peuple congolais d’augmenter la richesse du pays avec un taux de croissance moyen de 25%. Il promet d’augmenter le budget en améliorant les pressions fiscales à 25% et nous pensons que c’est irréaliste dans l’intervalle d’un temps qui est celui d’un quinquennat ou celui d’une décennie. D’ailleurs aucun pays au monde n’a réalisé un tel taux de croissance. Ce qui est grave encore c’est que le taux de croissance de 25% s’inscrit comme moyenne dans la durée de deux ans mais les chiffres correspondant à chaque année. Ce qu’en 2018 et en 2019 il a prévu d’augmenter de 9% pour terminer la décennie avec un taux de croissance de 69%. Ça nous paraît de l’utopie », a critiqué Adolphe Muzito.

Félix Tshisekedi alors candidat président de la république avait chiffré son programme à 86 milliards USD sur dix ans. Il avait projeté de faire bondir le revenu moyen par habitant de 458 USD l'an à 4288 USD. Mais à ce jour, la coalition FCC-CACH au pouvoir n’a pas encore harmonisé leurs programmes de gouvernance. Les deux plateformes ont simplement trouvé un accord de gouvernance.

Patrick Maki