Breaking news

F. Tshisekedi a reçu l’inspecteur général des finances : "Il l’a entendu, rassuré et encouragé"

Dimanche 15 septembre 2019 - 08:41
Catégorie
ACTUALITE.CD

Mise à jour.

Félix Tshisekedi a reçu Victor Batubenga, inspecteur général des finances. Il a l’a écouté sur les différentes missions d’enquêtes que suivent son institution. Selon Kasongo Mwema Yamba Yamba, porte-parole du président de la République, Félix Tshisekedi « soucieux de la sécurité dun haut fonctionnaire de lEtat, la entendu, rassuré et encouragé ».

Sur Twitter, le porte-parole s’est également exprimé sur l’affaire dite de 15 millions de dollars américains. Il a motivé le silence du Chef de l’Etat par le respect du principe démocratique étant donné que l’Inspection Générale des Finances a déjà transmis le dossier à la justice.

Victor Batubenga, affirmait avoir été convoqué plusieurs fois par les services de François Beya Kasonga, conseiller spécial en matière de sécurité de Félix Tshisekedi. Il ajoute qu’il s’y était encore rendu le samedi 31 aout à 10 heures et qu’il avait été interrogé sur les enquêtes en cours sur les dépenses effectuées par les ministères depuis l’investiture de Félix Tshisekedi comme Président de la République.

Selon son témoignage recueillis par ACTUALITE.CD, il avait été interrogé de 16 à 19 heures.

« On m’a entendu sur procès verbal. On m’a demandé pourquoi nous avons continué les enquêtes alors que nous avons reçu une lettre du directeur de cabinet nous demandant d’arrêter », avait-il dit à ACTUALITE.CD

Il affirmait également avoir reçu des menaces sur « son intégrité physique » et celle de sa famille.  Quatre personnes avaient participé à cette audition, d’après lui.

Le bureau du conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de sécurité parlait d’une réunion de routine et rejette toutes les accusations sur les menaces.

Contexte

Le 17 août, l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) avait demandé à l’inspection générale des finances d’effectuer l’audit de tous les décaissements des fonds du Trésor public en faveur de tous les ministères depuis l’investiture du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, jusqu’à ce jour. Il était également question de Saisir tous les bons de retrait de fonds émis par les différents ministères depuis janvier 2019. Il fallait aussi exiger de ces différents ministères tous les dossiers qu'ils ont initiés pour sortir ces fonds et faire les rapports circonstanciés sur lesdits dossiers.

Pour sa part, le Parquet général près la Cour des comptes avait estimé que l’audit de décaissements des fonds publics ne relève que de sa compétence et non celle de l’ANR. Aussi, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi avait décidé de mettre fin à cette mission d'enquête accusant l'IGF de n'avoir pas informé au préalable la présidence de la République.

Lire aussi:Kasongo Mwema : « le silence du Président, c’est par respect au principe démocratique, V. Kamerhe garde la confiance de F. Tshisekedi »