Breaking news

  Nord-Kivu : L’armée présente quelques auteurs de kidnapping des civils appréhendés à Rutshuru  

Lundi 2 septembre 2019 - 18:19
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les Forces armées congolaises de la RDC, à travers le secteur opérationnel Sokola 2, ont présenté, ce lundi 2 septembre 2019, sept présumés auteurs de kidnapping appréhendés dans le territoire de Rutshuru, notamment aux villages de Kiseguro et Nyakakoma, sur l'axe Kiwanja-Ishasha.

« Les éléments des forces armées ont poursuivi ces inciviques et finalement nous avons mis la main sur un groupe de kidnappeurs qui ne cessent de faire souffrir notre population », a dit le major Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2.

Certains ont été arrêtés avec leurs armes. Ces présumés kidnappeurs sont passés aux aveux.

« Je suis cultivateur de Kiseguro. Cette saison culturale n'a pas été productive comme d’habitude. Le 30 juin de cette année, nous avons kidnappé un enfant de sept ans parce qu'on voulait avoir l'argent. J'étais avec Tumaini Innocent (Ndlr : son compagnon). Nous avons exigé 3 000$ comme rançon en raison de 1500$ à chacun. Quand l'affaire est devenue compliquée, nous avons de nous-même ramené l'enfant à sa famille », témoigne Bizimana Birimwabagabo.

L’enlèvement des civils a pris de l’ampleur dans la région de Rutshuru. Plusieurs sources accusent des “fils du terroir” d’alimenter cet acte dont sont victimes principalement des paysans dans leurs champs.

Par ailleurs, l’armée a présenté aussi 172 armes de toutes sortes, récupérées au cours des opérations contre les forces négatives. 60% de ces armes ont été collectées dans le groupement Rugari, en territoire de Rutshuru, où les forces armées se sont affrontées, en juillet, avec les rebelles FDLR. 

« C'est ici le lieu de lancer un message fort à tous ceux qui détiennent illégalement les armes mais aussi à tous ceux qui les appuient de loin ou de près qu'au regard des moyens matériels et humains mis à notre disposition, aucune place ne sera laissée à ces détenteurs illégaux d'armes à feu. C'est un nouvel élan et tout le monde doit se préparer à revenir à la raison sinon il va subir la puissance de feu des FARDC », a prévenu le major Njike.  

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont, depuis quelques jours, lancé des opérations de grande envergure contre les groupes armés dont les Forces Démocrates pour la Libération du Rwanda (FDLR), opérant dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo.

Jonathan Kombi