RDC : Situation confuse à Oicha, encore deux personnes tuées par balle lors de la répression d'une manifestation contre l’insécurité
Lundi 19 août 2019 - 12:14
Une maison attaquée par les présumés rebelles ADF à Beni/Ph Yassin Kombi ACTUALITE.CD

Deux autres personnes ont été tuées par balle des militaires, ce lundi 19 août 2019, à Oicha, pendant la répression d’une manifestation de la population contre l’insécurité, au lendemain d’une attaque des combattants ADF (Forces Démocratiques Alliées), qui a fait 4 morts à Mbau, 20 km au nord de la ville de Beni (Nord-Kivu).

L’une des victimes, une femme pygmée a reçu une balle dans la tête au camp des déplacés, situé à l’école primaire Mwangaza, où les policiers poursuivaient les manifestants. Cette femme déplacée est tuée alors qu’elle faisait la cuisson. L’autre victime, une fillette de 7 ans, a aussi reçu une balle au quartier Pakanza, cellule Ngele.

Ces deux morts alourdissent à trois le nombre des personnes tuées par balle suite à la répression policière de la manifestation contre l’insécurité dans la région de Beni. Katembo Fikiri (25 ans) qui a reçu peu avant une balle à l’abdomen est décédé à l'hôpital général d’Oicha.

Les jeunes se sont soulevés, ce lundi, à Oicha, au lendemain des tueries de trois personnes dont un militaire, dimanche, par des combattants ADF, dans la localité de Mbau, 20 km au nord de la ville de Beni. Ce drame a eu lieu alors que le groupe de pression « Véranda Mutsanga » avait déjà appelé à observer, ce lundi, une Journée ville morte pour dénoncer l’insécurité à Beni, Ituri et Minembwe.

Yassin Kombi, à Oicha

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une