Catégorie
OMS

 

Une fillette d'environ une année a été déclarée positif à la maladie à virus Ebola, devenant ainsi le troisième cas confirmé  dans la ville de Goma , chef - lieu de la province du Nord - Kivu.

La malade est la fillette du deuxième cas détecté décédé mercredi matin. Sa maladie a été prise en charge tardivement. L'orpailleur (le père) est arrivé  au centre de traitement au 11e jour de sa maladie.

Résidant à Kiziba dans la banlieue de Goma, il avait attrapé le virus après avoir séjourné dans une zone minière de la province de l'Ituri.

Ville d'environ deux millions d'habitants , Goma, frontalière avec le Rwanda est construite sur les rives du lac Kivu qui la sépare de la ville de Bukavu  (Sud - Kivu). Cette ville volcanique dispose d'un aéroport international.

 

Le troisième cas est apparu 17 jours après le premier ou 24 heures après le deuxième.  Mardi soir , les autorités provinciales et sanitaires ont  appelé  la population de Goma à collaborer avec les équipes de la riposte et ont assuré aux "pays voisins que toutes les mesures sont prises pour renforcer la surveillance aux points d'entrée et de contrôle sanitaire".

 

L'épidémie touche la province du Nord - Kivu et sa voisine Ituri, frontalière avec l'Ouganda. 

l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a élevé , mi - juillet,   la dixième épidémie d'Ebola sur le congolais au rang "d'urgence de santé publique de portée internationale".

L'Agence onusienne avait déconseillé la fermeture des frontières de la RDC avec les pays voisins, dont l’Ouganda où deux décès dus à Ebola ont été enregistrés en juin.

Dès l'élévation du rang de cette épidémie , la banque mondiale avait débloqué 300 millions de dollars pour intensifier la riposte.   D'autres pays et organisations dont l'Union européenne (UE) ont débloqué des fonds pour la même épidémie dont la riposte est confrontée à une résistance de la part des populations, dans le territoire de Beni et la ville de Butembo au Nord - Kivu.

La maladie a déjà fait 1813 morts dont 1 719 parmi les 2.607 confirmés et 94 probables, selon le dernier décompte officiel. La première épidémie d'Ebola avait été déclarée sur le territoire congolais en 1976.

 

Christine Tshibuyi 

Vidéo