Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

L’Ong Réseau d’Education Civique au Congo (RECIC) a sensibilisé au moins 180 personnes mardi dernier  au quartier Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula à l’Ouest de la ville Kinshasa autour du thème « la mobilisation des électeurs autour  des élections locales ». Cette sensibilisation s’inscrit le cadre de la tribune d’expression populaire du RECIC qui entend faire comprendre à la population l’importance des élections locales dans un pays.

Face à la population, Marie-Anne Mukwayanzo Pundu, secrétaire exécutive provinciale de la CENI/Kinshasa a rappelé que lors des scrutins de 2006 et de 2011 les élections locales n’ont pas été organisées.  Elle a ajouté également  qu’il n’y a pas la précision sur la tenue ou pas de scrutin local disponible  et cela n’empêche pas à la population de s’y préparer.

« Le développement dans tous les pays commence par la base, et la base c’est les élections locales, parce qu’avec ses élections la population se décide de choisir les dirigeants  qui sont les plus proches d’elle et avec lesquels elle communique chaque jour. Comme par exemple les conseillers communaux ne sont que les gens de votre commune, que vous voyez chaque jour et auprès de qui vous pouvez aller à n’importe quel moment. », a dit la secrétaire exécutive provinciale de la CENI.

Mme Mukwayanzo a appelé la population de Mitendi, à rester vigilante pour qu’au moment où ses élections seront convoquées, le  choix soit porté sur « une personne connue, non seulement par son nom, mais aussi son domicile dans la commune ». Elle a aussi  appelé les jeunes et les femmes à se préparer pour être candidats aux différents postes à ces élections et à assurer son bon déroulement.

La CENI avait prévue dans son calendrier électoral, la convocation de l’électorat pour les élections des conseillers des communes et des secteurs/chefferies, au 18 mars 2019, mais l’électorat n’a pas été à convoqué à cette date. Cette situation préoccupe les organisations de la société civile mais également les évêques de la CENCO qui demandent la tenue de ces scrutins.

Thérèse Ntumba