Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Une centaine de membres de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), fédération du Sud-Kivu ont organisé ce jeudi 11 juillet 2019 une marche de soutien à Bahati Lukwebo « autorité morale » de leur regroupement politique.  C’est après la suspension de Lukwebo du FCC pour une durée indéterminée suite à sa volonté de concourir à la présidence du sénat alors que Joseph Kabila a choisi la candidature de Thambwe Mwamba à ce poste.

Les militants brandissaient des calicots sur lesquels on pouvait lire : « nous voulons le changement total et radical en RDC, le peuple d'abord », « non à la dictature au sein du FCC » ou encore « non à la candidature d'un criminel à la tête du sénat ».

AFDC-A Sud-Kivu avait déjà dénoncé la semaine dernière la candidature de Thambwe Mwamba qui selon elle, avait des mêlées judiciaires au niveau national et international.

« Rappelons que sur le candidat indépendant imposé par l’autorité morale du FCC, pèsent des poursuites judiciaires nationales et internationales pour des crimes imprescriptibles commis en RDC. De ce fait, il est déclaré « persona non grata » par la communauté nationale et internationale », disait le regroupement dans une déclaration lundi dernier.

« Nous avons écouté Bahati nous appeler, ainsi nous abandonnons le chemin de Kingakati, nous serons derrière Félix Tshisekedi jusqu'à la fin », ajoute Ephraim Irage, un membre de l’AFDC-A Sud-Kivu.

La marche qui n’a pas connu l’engouement a eu comme point de chute le gouvernorat de province où les militants ont remis un mémorandum au vice-gouverneur Marc Malago.

Justin Mwamba