Breaking news

Nkento, des serviettes hygiéniques qui font du bien aux femmes et à l'environnement

Mardi 2 juillet 2019 - 22:39
Catégorie
Emmanuelle Zandi

Depuis 2017, Emmanuella Zandi a mis en place “Nkento”, une entreprise qui produit uniquement des serviettes hygiéniques réutilisables. En à peine  deux ans, près de 4000 femmes ont utilisé ces innovantes serviettes hygiénique. Rencontre.

Nketo

Madame Zandi, vous êtes aujourd’hui responsable de Nkento. Pouvez-vous nous parler de vos services ?

Emmanuela Zandi : Nkento (femme en Kikongo) est une entreprise sociale congolaise qui propose des solutions innovantes , locales, respectueuses de l’environnement et saines pour l’hygiène des femmes ,  des filles et des bébés. La plus connue de nos productions est “Nkento Pads”, une marque de serviettes hygiéniques lavables, en coton biologique certifié, non teint et non blanchi, confortable, amie du budget des femmes et jeunes filles, trois fois plus absorbante que les serviettes jetables et tampons pour un flux menstruel moyen ou abondant ainsi que les fuites urinaires. Nkento propose des serviettes hygiéniques réutilisables mais aussi des coupes menstruelles en silicone.

 

En mettant en place cette entreprise, quelle était votre vision?

Emmanuella Zandi : notre vision est de promouvoir des solutions durables qui contribuent à l’émancipation des femmes, la réduction des déchets, la lutte contre l’exclusion ainsi que la création d’emplois. Nous voulons diffuser des pratiques et des produits respectueux de la nature et des hommes à travers des activités pérennes et créatrices d’emplois.

 

Ces serviettes hygiéniques sont-elles vendues uniquement en RDC ?

Emmanuella Zandi : elles sont vendues partout en Afrique centrale mais plus particulièrement en RDC.  Nous organisons des ventes en ligne à 10 dollars américains pour un paquet contenant 4 serviettes réutilisables pendant plus de 12 mois. 

A quels autres besoins comptez-vous répondre à travers cette entreprise ?

Emmanuella Zandi : en dehors de la protection hygiènique, ce qui nous intéresse dans la vie, ce n’est pas de vendre mais de trouver des solutions à des problèmes .Nos produits, seuls, n’ont pas le pouvoir de lever les tabous qui entravent la santé et l’autonomie des femmes et  des filles. La sensibilisation, l’information font donc partie intégrante de notre mission. Nous créons en même temps tout un mouvement pour changer la perception des règles (menstrues) dans notre communauté mais aussi une plateforme digitale de santé et bienêtre où les adolescentes et les filles peuvent facilement trouver des médecins  ainsi qu’une prise en charge gratuite mais aussi des alertes contre les violences basées sur le Genre . Nous travaillons actuellement à la réalisation d’une application mobile.

Madame Zandi, comment sont fabriquées ces serviettes ?

Emmanuella Zandi : émanciper les femmes passe aussi par l’emploi. Dans l’atelier Nkento, nous avons cinq couturières de 20 à 27 ans, embauchées à plein temps. Elles s’activent dans la bonne humeur, les unes à la découpe des tissus, les autres à la couture ou à la presse servant à insérer des boutons.

Quels matériels utilisez-vous dans la fabrication de  Nkento ?

Emmanuela Zandi : la serviette hygiénique Nkento est composée de plusieurs épaisseurs de tissus absorbants au contact de l'intimité. Coton biologique, d'une épaisseur de tissu imperméable et respirant, Nkento est 100%  en coton issu de l’agriculture biologique. Elle se clipse sous la lingerie à l'aide d'une pression résine, et ses larges ailettes offrent une protection optimale de la lingerie. Cette serviette hygiénique est discrète à porter et à transporter grâce à son faible encombrement. Idéal pour les jours de règles ( flux normal à moyen) et l’incontinence urinaire. C’est ainsi que mes prochains projets s’inscrivent dans la logique de faire profiter notre agriculture biologique, c’est à dire  transformer nos propres ressources textiles de la culture biologique en des produits finis pour remonter le commerce textile en RDC .

Madame Emmanuela Zandi, en tant que femme entrepreneure qui a réussi à implanter une entreprise en RDC, quel message pouvez-vous adresser aux débutants ? 

Emmanuela Zandi : à tous les entrepreneurs comme moi et ceux qui aspirent à le devenir, je conseille d'être patient et surtout de se préparer à l’échec afin que lors qu’il arrivera ,vous ayez un mental fort pour l’affronter . Pourquoi quelqu’un qui ne vous connaît pas déciderait de soutenir votre projet alors que vous n’avez encore rien accompli ?  Il faut d’abord commencer par faire accepter son idée. Des milliers des personnes possèdent des belles idées et de beaux projets qui ne se retrouvent que sur leurs business plans ou dans leur esprit . Quittez votre zone de confort et commencez dès aujourd’hui. Ne cherchez pas un résultat extraordinaire alors que vous en êtes à zéro.

Madame Zandi, Y a-t-il des personnes qui vous ont inspiré et encadré dans l'entrepreneuriat ?

Emmanuela Zandi : la liste de Mentor est bien longue , mais toute personne qui m’aide à franchir une étape importante dans ma vie d’entrepreneur , est un mentor pour moi.

Quelques mots qui vous caractérisent ?

Emmanuela Zandi : je fais partie d’une jeunesse  qui se forge et bouscule les tendances, celle qui autrefois avait été  traumatisée par la guerre, le viol ,... Mais ne croisera les bras sous aucun prétexte . A tous les jeunes comme moi , travaillez dur chaque jour afin de porter l’étendard d’une jeunesse victorieuse , celle qui défient les concurrences  car plus les jeunes s’impliquent chacun dans son domaine , plus nous sommes forts . Cette jeunesse qui monte devrait servir d’exemple et être soutenu car elle est le miroir de notre pays. “Le meilleur moyen de prévoir le futur, c'est de le créer » est ma citation préférée. Dieu –amour –travail, tel est ma devise”

Propos recueillis par Prisca Lokale