Catégorie
Photo droits tiers

Godé Mpoyi, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a expliqué, ce lundi 13 mai, l’opportunité d’accélérer le contrôle des dirigeants de la capitale congolaise.

« Il y a péril en la demeure. Nous ne pouvons pas attendre le contrôle général. Nous ne sommes pas sûrs que, pendant les 30 jours à venir, le directeur général de la DGRK (ndlr, Direction Générale des Recettes de Kinshasa) sera toujours à son poste (…). Vous savez que la ville-province de Kinshasa est en train de mettre en œuvre un nouveau gouvernement provincial. Si nous n’interpellons pas ces gens avant, il risque de s’échapper au contrôle de notre Assemblée. C’est important d’avoir toutes les informations », a-t-il déclaré au cours de la plénière pendant laquelle le numéro un de la DGRK, Raoul Tandem Elenge, répondait à une question orale avec débat sur notamment des accusations de coulage des recettes.

72 heures ont été données à Raoul Tandem Elenge pour répondre aux questions des députés provinciaux notamment sur les accusations de coulage des recettes.

Lire aussi : Godé Mpoyi : « Tant que je serai président de cette Assemblée tout le monde répondra, il n’y aura pas d’intouchables »

ACTUALITE.CD