Catégorie
Photo droits tiers

De l'avis de cet expert, le déficit budgétaire en RDC relève très souvent de la mauvaise gestion des finances publiques parce que non programmé et souvent consécutif aux dépassements des prévisions budgétaires des institutions politiques.

Les finances publiques de la République démocratique du Congo ont connu des déficits budgétaires depuis le début de l’année jusqu’au 25 avril où le déficit était évalué à 287,6 milliards de CDF, soit 164, 62 millions USD.  Cependant, la présidence de la République a annoncé que le compte du Trésor a pu renouer, au 30 avril, soit en cinq jours à peine du dernier déficit, avec un excédent estimé à 253 millions USD. Autant dire que les régies financières ont collecté 417 millions USD en cinq jours et qu’il n’y a pas eu en même temps des dépenses publiques.

Beaucoup d’observateurs sont surpris par ce niveau d’excédent que la présidence de la République s’est empressé d’annoncer avant même la Banque centrale du Congo qui fait mensuellement l’état des finances publiques. La BCC avait prévu un excédent budgétaire de 50 milliards de CDF, soit 28 millions USD, à fin avril, étant donné que c’est une échéance fiscale importante. Lire la suite sur DESKECO.COM