Catégorie
La RN4 dans la cité d'Oicha au Nord-Kivu/Ph Yassin Kombi ACTUALITE.CD

Deux personnes, toutes des femmes des militaires ont péri dans les violents combats mardi soir entre les forces armées congolaises et les combattants des forces démocratiques  alliées (ADF) dans la localité de Bundunguya, à 7 Km au sud de Kamango, en territoire de Beni (Nord-Kivu).

La société civile locale qui avance ce bilan, précise que les victimes ont été tuées par balles alors que les victimes tentaient de quitter la zone des combats. Les combattants ont pillé plusieurs biens de la population, selon la même source. Plusieurs habitants ont fui nuitamment et d'autres continuent de se déplacer ce mercredi.

"Les gens commençaient à regagner leurs entités mais depuis hier soir on a enregistré un déplacement massif de la population. Les gens vident la localité de Kamango. Je crains que jusqu'au soir Kamango soit vidée complètement de sa population", se lamente David Muwaze, président de la société civile de la chefferie de Watalinga.

Le calme est revenu à Bundunguya mais l'armée poursuit les combattants, rassure le porte parole militaire dans la région.

"Pour l'instant nous venons d'entrer en contact avec le commandant des opérations  à Kamango, il nous a rassuré que la poursuite de l'ennemi est en cours ", déclare le major Mak Hazukay, porte parole des opérations Sokola 1.

C’est à 20 heures mardi que les ADF ont attaqué une position de l’armée près de Kamango.

Yassin Kombi