Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Le ministre provincial sortant des Finances, Guy Matondo, est attendu, ce jeudi 02 mai 2019, à l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK). La motion d’interpellation lui adressée a été présentée et adoptée par les députés provinciaux au cours de la séance plénière du mardi 23 avril dernier, à l’initiative de l’élu de Kintambo, Didier Tenge Te Lito.

L’ancien argentier de Kinshasa, lui qui assure encore l’expédition des affaires courantes, devra ainsi éclairer la lanterne des élus kinois sur trois points essentiels. Notamment, le surendettement de la ville-province, les comptes parallèles ou fictifs et les arriérés des salaires des ministres provinciaux, des membres de leurs cabinets, des fonctionnaires de l’Assemblée provinciale de Kinshasa ainsi que ceux rattachés à l’administration de la ville.

Devant cet organe délibérant, le ministre Guy Matondo aura aussi à justifier l’ouverture de plusieurs comptes dits parallèles ainsi que l’affectation des crédits à hauteur de 6 et 14 millions de dollars américains contractés auprès des banques respectivement aux mois de juin et d’octobre derniers.

Appuyant l’initiative de leur collègue Didier Tenge Te Lito, les députés provinciaux Jean Ngoy et Makambo avaient même affirmé au cours de cette plénière du mardi de la semaine dernière, qu’ils détiennent des documents accablants qui révèlent des fautes de megestion graves des finances publiques de Kinshasa.

Et pour sa part, le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godefroid Mpoyi, a eu à souligner que l’hypothèque des recettes de la ville-province de Kinshasa date de trois ans. Voilà pourquoi, son bureau s’est décidé d’accélérer la procédure pour que le ministre réponde devant les députés avant que le gouvernement provincial sortant ne tombe. LIRE LA SUITE SUR DESKECO.COM