Photo ACTUALITE.CD

L’élection des gouverneurs est renvoyée à une date ultérieure et l’installation des sénateurs élus est suspendue. Ces décisions ont été prises à l’issue de la réunion institutionnelle tenue, ce lundi, à la Cité de l’Union africaine. Il a été demandé au procureur général de la République (PGR) d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corruption des députés provinciaux, a dit à ACTUALITE.CD le vice-ministre de l'Intérieur, Basile Olongo, qui a présenté le compte rendu de cette réunion.

Cette réunion avait mis autour de Félix Tshisekedi, le président de la CENI, le 1er président de la Cour de Cassation, le Premier ministre, le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, le président de la Cour constitutionnelle, le Conseil d’Etat, le président du CNSA, l’auditeur des FARDC, le Procureur général près la Cour de cassation.

Dimanche, Jean-Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS, avait annoncé que les députés soupçonnés de s’être laissés corrompre seront poursuivis en justice. Il avait également demandé la réorganisation des élections sénatoriales. Entre-temps, la Ligue des jeunes du PPRD a mis en garde les jeunes de l’UDPS après les violences du week-end et le FCC s’est démarqué de la position de Kabund en appelant au parachèvement du processus électoral.

 

 

Catégorie