Catégorie
L'effigie de Joseph Kabila déchirée par les militants de l'UDPS au bureau interfédéral  du PPRD à Kinshasa

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) appelle les instances judiciaires à poursuivre les auteurs des actes de vandalisme dont ses permanences à Kinshasa et à Mbuji-Mayi ont été l'objet, samedi dernier lors des manifestations des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

Dans une déclaration, ce lundi 18 mars, le parti de Joseph Kabila qualifie d’ignobles et barbares les actes perpétrés contre ses permanences pendant les protestations des militants de l’UDPS contre les résultats des sénatoriales.

« Le PPRD exhorte les instances judiciaires à poursuivre les auteurs des actes de vandalisme ayant visé les permanences du PPRD. Les violences et voies de fait ayant entraîné la mort atroce d’un policier à Mbuji-Mayi ainsi que les agressions inqualifiables menées contre les élus fussent-ils de l’UDPS et contre leurs biens à Kinshasa et à Mbuji-Mayi », dit la déclaration.

Le PPRD déplore également l’absence de condamnation par les dirigeants de l’UDPS de ce recours à la violence afin de justifier leur échec aux sénatoriales du vendredi 15 mars dernier.

« Le PPRD condamne avec la dernière énergie l’usage de la violence à des fins politiques, les actes d’intimidation posés par des militants de certains partis politiques en violation des lois et l’absence de condamnation par les instances des dirigeants de l’UDPS du recours systématique à la violence de rue », renchérit la déclaration.

Lire aussi :  RDC: le PPRD s'oppose au report de l'élection des gouverneurs

Japhet Toko