Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Le 2 mars, à l’occasion de la présentation du programme d’urgence de ses 100 jours à la tête du pays, Félix Tshisekedi avait annoncé qu’il prendra dans les prochains 10 jours, une décision de mesure de grâce présidentielle au profit des prisonniers dits politiques.

« Dans les dix jours, je vais prendre une mesure de grâce présidentielle au bénéfice des prisonniers politiques ayant été condamnés par des décisions coulées coulée en force de chose jugée. En même temps, je vais instruire le ministre de la Justice de prendre, dans les mêmes délais, toutes les mesures nécessaires, dans les conditions prévues par la loi, pour une libération conditionnelle de toutes les personnes détenues pour les délits d’opinion, notamment dans le cadre des manifestations politiques avant le élections », avait promis le Président Tshisekedi.

Hier lundi, il avait a conféré, à la Cité de l’UA, avec Joseph Olenghankoy, Président du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) sur ces mesures dites de décrispation du climat politique et l’harmonisation des listes des prisonniers politiques en prévision de leur libération, rapporte la présidence de la République.

Vidéo