Breaking news

Fayulu à propos de Chalupa : « La démocratie a perdu un champion »

Mardi 12 mars 2019 - 17:51
Catégorie
Photo droits tiers

Martin Fayulu a salué la mémoire de Pierre-Jacques Chalupa, décédé lundi 11 mars dans la soirée suite à une longue maladie.

« Je suis profondément attristé par la disparition de mon frère et compagnon de lutte Jacques Chalupa. Jacques était un homme de convictions, un oiseau rare dans l’espace politique congolais. La démocratie a perdu un champion. Mes sincères condoléances à sa famille et ses proches », a déclaré Martin Fayulu.

Pour sa part, Claudel-André Lubaya, a souligné les souffrances vécues par cet opposant.

« Je salue la mémoire de mon compatriote Pierre Jacques Chalupa, décédé hier à Kinshasa. Victime de l’arbitraire de la part de l’Etat, les privations et humiliations ont affecté sa santé et la mort l’a emporté. Condoléances à sa famille et à ses compagnons », a-t-il dit.

De son côté, Firmin Yangambi s’est souvenu des moments passés ensemble en prison.

« Un jour tristissime pour sa famille. Un jour sombre pour le combat de l'État de Droit. Un jour de souvenirs pour moi qui ai partagé avec l'Honorable #CHALUPA 4 ans d'emprisonnement dans les abîmes. Et pourtant ! Immortel ».

Chalupa était parmi les condamnés dans des affaires civiles qui avaient été libérés de la prison centrale de Makala, le 22 novembre 2013, suite à une grâce présidentielle accordée par Joseph Kabila. L’opposant Pierre-Jacques Chalupa, purgeait une peine de 4 ans de prison pour usurpation de nationalité et faux et usage de faux. Chalupa a participé à quelques manifestations politiques aux côtés de Martin Fayulu dans le cadre de la coalition Lamuka, fin 2018.

 « Il était malade depuis la prison de Makala. Il ne s’est jamais remis. On lui avait diagnostiqué un début de cancer. Il s’est battu deux ans avec, depuis. Vous vous souvenez que son passeport lui a été remis très en retard alors qu’il devait aller se faire soigner à l’étranger», a dit à ACTUALITE.CD, Prince Epenge, président ad intérim de l’Action pour la démocratie et le développement du Congo.

Vidéo