Photo ACTUALITE.CD

Les régies financières ont réalisé des performances substantielles dans la mobilisation des recettes en 2018.

« La composition de ces recettes indique la prépondérance des recettes fiscales provenant de la DGI et de la DGDA avec des parts respectifs de 43,9 % et de 36,1 % du total des recettes collectées. Quant aux recettes non fiscales, sous la gestion de la DGRAD, leur part dans le total a été de 14,9 %. Les ressources provenant des « pétroliers producteurs »ont représenté 5,1 % de l’ensemble alors que la rubrique « Dons et autres » n’a enregistré aucune recette », note la Banque centrale du Congo dans son bulletin d’informations statistiques de janvier 2019.

L’Institut d’émission renseigne qu’en cumul annuel à fin décembre 2018, « les recettes du Trésor ont progressé de 54,7 % par rapport à leur niveau de 2017, se chiffrant à 7.038,4 milliards de CDF avec un dépassement de 25,9 % par rapport à la prévision annuelle ».

Les prévisions des recettes pour 2018 ont été de 5 590,1 milliards CDF pour 7038,4 milliards CDF de réalisation, soit une exécution de 125,9%.

A l’analyse des chiffres des opérations du Trésor, toutes les rubriques ont enregistré des accroissements comparativement à la période correspondante de l’année 2017.

Cliquez ici pour lire la suite sur DESKECO.COM

Catégorie