Catégorie
Les militants de l'opposition en meeting le 29 octobre 2018 sur avenue de l'enseignement.
  • La police a usé des gaz lacrymogènes pour disperser les militants de Lamuka.
  • Fayulu est sorti avec les militants.
  • Plusieurs dizaines de policiers sont arrivés sur le lieu.
  • Il y a débandade, plusieurs personnes rentrent dans les autres avenues.
  • La police est en train de pourchasser les militants dans l'objectif de ne pas avoir d'attroupements.

Contexte 

Plusieurs militants de la coalition Lamuka se sont rassemblés, ce vendredi 11 janvier 2019, devant le siège inter-fédéral du MLC (Mouvement de libération du Congo), sur l'avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu (Kinshasa), pour écouter Martin Fayulu qui a fait une première adresse populaire depuis la proclamation des résultats de l'élection présidentielle par la CENI (Commission électorale nationale indépendante). Les militants ont scandé des chansons hostiles à Félix Tshisekedi, proclamé président de la République élu.

Au cours de ce meeting fait dans l'enceinte du MLC, la coalition Lamuka a rendu publics les scores réalisés par son candidat à la présidentielle, Martin Fayulu. D'après la coalition, Fayulu a eu 61% de voix et Félix Tshisekedi 18%, selon les données fournies par les 220 000 témoins qu'elle a déployés à travers le pays. Ces chiffres ont été donnés par Fidèle Babala, l'un des cadres de Lamuka, qui a a publié les résultats province par province. Fayulu, présent à la manifestation, a dénoncé les résultats de la CENI qui donne Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle.