Breaking news

Bukavu : ouverture ce mercredi d'un procès en flagrance contre deux policiers

Mercredi 5 décembre 2018 - 17:15
Deux policiers en comparution au tribunal militaire à la place de l'indépendance, à Bukavu/Ph. Justin Mwamba

Pour avoir tiré à bout portant sur les vendeurs du marché Bondeko, le policier Pascal Nyunda Cokola, en détachement au groupe mobile d'intervention, comparaît, ce mercredi 5 décembre, en audience foraine à la place de l'Indépendance, à Bukavu.

Devant le jury du tribunal militaire, Pascal Nyunda dit avoir posé son acte sans intention de tuer qui que ce soit.

" J'ai quitté mon poste avec une arme  qui avait dix cartouches. Je reconnais avoir tiré une balle mais pas dans l'intention de tuer quelqu'un ", a-t-il expliqué.

L’autre policier accusé se nomme Zagabe Kajogo, commandant au poste de la police au Lac Kivu. Il est poursuivi par le tribunal pour violation des consignes pour avoir laissé son compagnon d’arme quitté le lieu d’affectation. Mais l’incriminé a rejeté  en bloc toutes les accusations portées contre sa personne.

La société civile qui, de son côté, a déposé une plainte contre les deux policiers, saluent la rapidité de l'auditorat militaire de Bukavu dans le traitement de ce dossier.

" Aussitôt déposé la plainte, l'auditorat vient d'ouvrir une procédure de flagrance dans moins de 24 heures, nous saluons cette action de la justice militaire et croyons que la justice sera faite ", a fait savoir Nkafu Julien Namegabe, président de la société civile de Bukavu, à ACTUALITE.CD.

Le lundi 3 décembre aux environs de 12 heures, un policier en état d'ivresse a tiré sur trois personnes au marché Bondeko, à Bukavu. Une personne a succombé sur le champ et deux autres restent admises aux soins intensifs à l'hôpital général de référence de Bukavu.

Justin Mwamba

Catégorie