Photo ACTUALITE.CD

Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, a affirmé que les casques bleus ont entamé une stratégie de « défense active », depuis trois semaines, à Beni et ses environs (Nord-Kivu).

« Cela fait trois semaines qu’il n’y a pas d’attaque. Il faut aller au-delà. Il y a des unités qui font des patrouilles dans des zones ciblées avec un rôle préventif », a-t-il dit dans une conférence de presse organisée ce jeudi à Kinshasa.

Cet échange avec la presse intervient après une mission conjointe avec Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), entamée depuis lundi en RDC.

« Il faut faire plus, penser aux moyens d’améliorer la réponse à Ebola. Nous sommes en appui aux FARDC. Il faut aussi que la communauté s’engage. Nous avons passé le message. C’est vrai que ces groupes exercent les menaces et la pression, mais c’est important. Il faut regarder ce que la MONUSCO peut améliorer. Nous avons une forte présence dans la région », a-t-il ajouté.

Lire aussi :Ebola-Beni : Densité de la population, kidnappings, un contexte totalement différent, souligne le DG de l’OMS

 

Catégorie