Machine à voter

Une requête en inconstitutionnalité contre l'usage programmé de la machine à voter lors de prochaines élections dans le pays été déposée à la cour constitutionnelle.

Selon maître Jean Marie Kabengela Ilunga qui porte ce dossier, aucune disposition de la constitution encore moins de la loi électorale ne prévoit l'utilisation de la machine à voter.

Cet avocat au barreau de Kinshasa/Matete annonce avoir déposé une autre requête contre la non inscription des congolais de l'étranger sur les listes électorales.

À moins de 4 mois des élections, l'usage programmé de la machine à voter aux élections du 23 décembre prochain suscite encore des protestations au sein de la classe politique congolaise et une partie de la société civile.

L'Opposition a promis un calendrier d'action commun pour obtenir de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) l'abandon de cet outil de fabrication sud-coréenne.

Stanys Bujakera Tshiamala

Catégorie