<span style="font-weight: 400;">La campagne de vaccination contre la maladie à virus Ebola débute le mercredi 8 août 2018 à Mangina, dans la zone de santé de Mabalako, en territoire de Beni (Nord-Kivu). La délicate logistique de cette opération est en cours de déploiement.</span>

<span style="font-weight: 400;">Selon le docteur Ndjoloko Tambwe Bathé, directeur général de la riposte contre cette épidémie dans cette zone, la vaccination débutera par le personnel soignant et tous ceux qui ont eu les premiers contacts avec les malades.</span>

<span style="font-weight: 400;">"</span><i><span style="font-weight: 400;">On utilisera la même technique qu'à l’Equateur qui est la vaccination en ceinture. Il y a 3 cibles pour la vaccination en ceinture : -les prestataires de soin de première ligne - les contacts des cas confirmés Ebola - les contacts des contacts, d'où l'importance pour toutes les personnes ayant été en contact avec des cas d'Ebola de ne pas paniquer et de se faire enregistrer auprès des autorités sanitaires pour pouvoir bénéficier du vaccin</span></i><span style="font-weight: 400;">", explique le ministère de la Santé.</span>

<span style="font-weight: 400;">Selon les premières données sur l'épidémie d'Ebola au Nord-Kivu, 43 cas ont été enregistrés depuis le mois de mai, dont 33 décès à Mangina et Beni Ville. Les autorités sanitaires viennent d'identifier 879 contacts qui feront objet d'un suivi pendant 21 jours, indique la même source.</span>

<strong>Yassin Kombi, depuis Beni</strong>

Catégorie