Samedi 16 juin 2018 - 11:37

Breaking news

“Le Congo n'a plus besoin d'homme fort mais plutôt des institutions fortes” - Jean Mabaya

<b>Les regroupements politiques congolais devront désormais compter avec "l'Arc-en-ciel" (Acc), un regroupement politique de l'opposition, présidé par le sénateur John Mabaya. </b>

L'Arc-en-ciel dont la sortie officielle a eu lieu ce samedi à Béatrice Hôtel, dans la commune de Gombe, se veut une plateforme qui, selon le sénateur Mabaya, empêchera le Congo de continuer à faire une descente aux enfers .

<i>"Dans l'histoire chrétienne, vous savez à quel moment l'arc-en-ciel a été visible. Dans le contexte congolais nous assistons à un déluge dans tous les domaines de la vie sociale. Au Congo, il y a un déluge économique, politique  démocratique, social et culturel dans lequel certains citoyens l'ont délibérément plongé et dont seul l'arc-en-ciel va mettre fin. Nous assistons à un recul démocratique qui se traduit par le refus de l'alternance au pouvoir, le bâillonnement des libertés et les tentatives de modifier la constitution et la fragilisation de l'autorité de l'Etat. Et aux commandes de notre État, il n'y a ni démocrate ni patriote responsable. Avec l'Acc, plus jamais de déluge au Congo ",</i> a-t-il déclaré.

Pour le président de l'Acc, il faut une nouvelle classe politique qui répondra aux attentes de la population.

<i>“On se trouve dans une situation inexplicable, </i>a dit le sénateur Mabaya.<i> L'Acc avec sa vision de politique-service va placer l'homme au centre de ses actions. Il n'y aura pas de demi-mesure de démocratie avec notre plateforme. Notre regroupement prône le respect de la loi fondamentale”</i>

Le soutien à la démocratie par l'organisation régulière des élections sera, à en croire le sénateur Mabaya, le maître-mot de la plateforme qui soutient l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre et rejette l’usage de la machine à voter aux prochaines élections.

"<i>L'Acc soutiendra l'organisation des élections pluralistes, crédibles et honnêtes. Nous participerons aux prochaines élections à tous les niveaux. Nous soutiendrons le candidat président de l'opposition qui répondra le mieux au profil. Ce pays n'a plus besoin d'homme fort mais plutôt des institutions fortes. L'Acc appelle à la mise en application de l'accord du 31 décembre 2016 et ce, dans ce contexte que certains de nos membres se trouvent dans ce gouvernement. Nous rejetons la problématique de la machine à voter et exigeons un fichier fiable. Nous lançons un appel au Congolais afin qu'il se choisisse des dirigeants compétents, intègres et soucieux du bien-être de tous</i>".

<b>Rachel Kitsita</b>

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une